Jeux Et Jouets

Test du jeu de société Hallertau (Funforge)

Les équipes de Funforge m’ont envoyé Hallertau, la dernière production d’Uwe Rosenberg (Caverna, Agricola, Agricola Famille…). Il est temps de vous faire part de mon expérience sur ce jeu.

Règles d’Hallertau

Matériel de jeu

Pour les personnes familières avec Agricola / Caverna, vous ne serez pas trop dépaysées niveau matériel de jeu avec Hallertau. On retrouvera notamment les mêmes jetons de mouton ou de blé (enfin ici c’est du seigle). De très nombreux jetons sont dans Hallertau + divers plateaux individuels, un plateau central et enfin une tonne de cartes (sur lesquelles je reviendrai plus tard).

A la place des petites pochettes pour les ressources, j’ai réutilisé les boîtes plastiques de base du jeu Wingspan pour ranger la quasi totalité des jetons. Par la suite, vous pourrez les utiliser directement autour du plateau de jeu, c’est assez pratique je trouve.

Pour améliorer votre expérience de jeu, je vous recommande d’avoir 4 pochettes de joueur (voir photo ci-dessous) comprenant : l’aide de jeu, la boîte à bijoux et une bague, 10 rochers, les 5 tuiles artisans, 3 champs et les 3 ressources de base (orge, lin, seigle), 1 coq. Pour le coq vous n’en aurez besoin que d’un par partie, mais il y en a quatre qui sont fournis dans la boîte.

Expérience de jeu

Hallertau reprend les bases bien connues de nombreux autres jeux d’Uwe Rosenberg : de la gestion et du développement en vue de gagner des points de victoire. Hormis la phase 4, globalement tout peut être joué en simultané par les joueurs. Surtout la phase 9 qui ferait rajouter de nombreuses minutes si c’était joué joueur par joueur.

Je regrette cependant que les 4 piles de cartes ne soient pas plus clairement et facilement identifiées en terme de type de cartes que nous retrouverons. Et pour en revenir aux cartes, au moment de l’installation du jeu, ne mélangez pas les cartes si votre jeu est neuf et rangez-les en fonction des 4 types de cartes (dos différent) :

  • Cartes portail : vous jouerez avec 30 cartes qui seront déposées sur le plateau central. Lors de votre partie, prenez soit celles qui vont de 001 à 030 (facile), soit 101 à 130 (intermédiaire), soit 201 à 230 (avancé), soit 301 à 330 (expert).
  • Cartes cour de ferme : chaque lot est spécialisé dans une ressource. Vous jouerez avec 35 cartes. Lors de votre partie, prenez soit celles qui vont de 401 à 435 (houblon), soit 501 à 535 (moutons), soit 601 à 635 (champs), soit 701 à 735 (bijoux)
  • Cartes bonus : lors de votre partie, prenez les 45 cartes qui vont de 801 à 845
  • Cartes point : lors de votre partie, prenez les 25 cartes qui vont de 901 à 925

Comme vous pouvez le voir sur les diverses cartes présentées ci-dessus : si une flèche orange est présente, il y a la notion de dépenser les ressources d’en haut pour jouir des effets du bas. Pour les cartes avec un texte sur une feuille de papier, il est seulement nécessaire de posséder les ressources demandées mais PAS DE LES DEPENSER.

Au moment de semer vos champs, faites attention à ne pas perdre par mégarde vos ressources. Par exemple si vous avez 1 jeton de seigle dans votre réserve ligne 3, que vous le semez sur un champ (qu’importe la hauteur de celui-ci), posez le seigle sur le champ vide désiré ET prenez un seigle de la réserve que vous mettrez sur la ligne 2 de votre réserve. Cela signifie tout simplement que lorsque vous avez fait votre action de semence, vous aviez 3 seigles en jeu, vous en avez semé 1 et donc il vous en reste 2.

J’ai beaucoup aimé les effets combos en cascades des cartes. Plus vos artisans seront décalés sur la droite, plus votre maison pourra bouger également pour vous permettre d’avoir accès à davantage d’ouvriers, ce qui est véritablement le nerf de la guerre : davantage d’ouvriers = davantage d’actions.

Et n’oubliez pas que 1 ouvrier = 1 outil si vous ne voulez plus rien à jouer avec vos cubes restants.

Règles d’Hallertau mises en avant

Vous pouvez jouer vos cartes à n’importe quel moment (sauf contre-indication sur certaines cartes (un exemple est visible dans l’image présentant les diverses cartes du jeu plus haut dans l’article, avec la carte en bas à gauche de l’image, elle n’est PAS jouable à la phase 7). Vous verrez que cela va souvent déclencher des effets combos.

De nombreuses cartes ont une petite icone de carte bonus en bas à droite qui vous permettra de piocher une carte bonus une fois que celle-ci a été jouée.

Pour l’installation du jeu à 1, 2 ou 3 joueurs : révélez une des cartes section et ne déposez des cubes ouvrier QUE dans le(s) quadrant(s) non renseigné(s) sur la carte sur la première case de chaque case action. Au début de chaque manche, retirez la ligne supérieure de tous les quadrants renseignés sur la carte piochée. A 4 joueurs, vous n’aurez pas besoin des cartes section, vous ne mettrez aucun cube sur le plateau central à l’installation du jeu, puis vous retirerez TOUS les cubes des lignes supérieures de TOUTES les cases action. N’oubliez pas que chaque quadrant comporte une case action qui fait piocher des cartes.

Vos outils ne se brisent pas pendant les 5 premiers tours !

N’oubliez pas de monter d’un cran supplémentaire, pendant l’étape 6, UN de vos champs vides APRES avoir monté TOUS vos champs vides d’un cran.

Faites attention à la brasserie et menuiserie avec les règles de supériorité. Ce sont des mathématiques simples en fonction des manches que vous jouerez : 1>0, 2>0, 2>1, 3>0… mais 1>1 est faux

N’oubliez pas l’étape 10 où vous réarrangerez vos rochers en laissant un espace vide entre l’artisan et chacun de vos rochers.

Pour remporter les points de victoire du plateau artisan, il faut que ceux-ci soient visibles à GAUCHE de chaque tuile artisan à la fin de la partie.

1 bijou = 1 déplacement d’artisan vers la droite (qu’importe la manche ou la quantité de ressource demandée) s’il n’y a pas de rocher qui bloque son avancée, évidemment. Vous pouvez en dépenser autant que vous voulez tant que vous avez suffisamment de bijoux.

Conclusion et tarif d’Hallertau

Hallertau est un très bon jeu de gestion. Comme presque tous les jeux d’Uwe Rosenberg, il ne brillera pas par sa qualité graphique mais on ne lui en tiendra pas trop rigueur. Il comprend une grande quantité de matériel et donc sans surprise, la note est un peu salée.

Comptez 65€ sur Philibert et 62€ sur PlayIn

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.