Jeux Et Jouets

Test de Far Cry 6 (Ubisoft)

Cela m’aura pris un peu de temps, mais nous y voilà enfin : mon test de Far Cry 6 sur XBOX Series X grâce à un code fourni par Ubisoft. Il m’aura fallu une quarantaine d’heures de jeu pour venir à bout de l’aventure (mais par contre on est encore loin du 100% sur lequel je ferai l’impasse tant il me faudrait des dizaines d’heures de jeu supplémentaires et un manque criant de disponibilité de mon côté).

Présentation de Far Cry 6

Préambule

S’il y a bien UNE raison qui m’a poussé à demander un code à l’éditeur français, c’est la présence de Giancarlo Esposito. Et on peut dire que de ce point de vue là, l’acteur ne m’a pas déçu. J’ai eu la chance de l’apercevoir brièvement en 2016 à la Paris Comics Expo mais je n’ai malheureusement pas retrouvé de photo. Déjà à cette époque il était blindé de charisme et c’est toujours le cas dans chacune de ses productions audiovisuelles, ce qui inclut bien évidemment Far Cry 6. Dans le rôle d’Anton Castillo, il joue à merveille le rôle de dictateur d’un simili-Cuba qu’est l’état insulaire de Yara.

Expérience de jeu

Je ne saurais que trop vous conseiller de regarder la vidéo que j’ai mise ci-dessus avant de lire le reste de cet article. Elle présente vraiment bien l’ensemble des éléments que je vais développer et apporte une superbe illustration à mes propos.

C’est la première fois que je plongeais dans un jeu de la saga Far Cry, tout comme quelques mois auparavant, je découvrais pour la première fois le monde d’Assassin’s Creed avec le dernier opus en date, Valhalla.

Far Cry 6 est un jeu d’action aventure exploration dans un monde ouvert plutôt gigantesque (mini apercu ci-dessous).

Nous allons tenter de tuer le dictateur local, Anton Castillo mais bien évidemment, tout ne se passera pas comme prévu et nous aurons besoin d’alliés.

Ainsi nous allons passer plusieurs dizaines d’heures à recruter les différents clans de l’île pour les rallier à notre cause et venir à bout de la tyrannie imposée par Castillo.

Avant de parler de ce que ça donne manette en main, il me semble important de noter que les musiques du jeu sont vraiment cools. L’autre point important est la qualité du jeu d’acteur de l’ensemble du casting. J’ai fait les éloges d’Esposito plus haut mais tout le reste du casting, et particulièrement les leaders des diverses factions locales sont top. Attention, ma réflexion ne concerne que la VO, je n’ai pas joué en VF.

Le jeu n’est pas une révolution de gameplay mais il fonctionne plutôt bien dans l’ensemble. Dans chaque nouvelle région, nous devrons rencontrer le leader local, lui offrir nos services, et enfin l’aider pour qu’il veuille rejoindre notre cause.

Sur place, on retrouve de très nombreux militaires à la solde de Castillo qu’il faudra éliminer et conquérir petit à petit divers points d’intérêt. Chaque poste de contrôle repris sera un nouveau lieu de téléport rapide pour vous et croyez-moi, il y en a beaucoup.

Un des aspects clé du jeu est celui des armes et de votre équipement. Plusieurs dizaines seront récupérables au fur et à mesure de l’aventure et vous devrez progressivement les améliorer grâce à des éléments que vous ramasserez/remporterez. Chronophage, cela reste cependant indispensable si vous ne voulez pas affronter des ennemis de plus en plus puissants avec des armes toutes nazes.

Personnellement, je ne fais pas dans la finesse donc tout ce qui est sniper/armes discrètes on oublie. Je prends des trucs qui font du bruit et des dégâts et je fonce dans le tas. Ce n’est clairement pas optimal mais je n’ai jamais été un joueur de type infiltration.

Il faudra aussi jongler avec les munitions, les temps de rechargement. Sur votre dos vous trimballerez un Supremo, une super-arme fournie par un de vos premiers contacts qui demandera un très long temps de rechargement avant de pouvoir être réutilisée mais c’est l’élément IN-DIS-PEN-SABLE pour venir à bout des hélicoptères. Ceux-ci étant probablement les ennemis les plus chiants du jeu.

Armes à feu, lance-flammes, lance-roquettes, lance-grenades, arbalettes… toute la panoplie du parfait guerillero vous attend dans Far Cry 6.

Je regrette cependant que le jeu ne propose pas d’enregistrer des configurations pour les équipements (casque, gants, pantalon, veste). Parce que parfois il nous faudra une config spéciale anti-poison, puis une anti-feu, une anti-grenades… et rien ne permet de les enregistrer, il faut tout refaire à la main.

Pour vous aider dans vos combats, vous pourrez vous appuyer sur des amigos, des animaux qui attaqueront vos ennemisn un atout non négligeable. Je vous présente le plus mignon de tous : Chorizo. Il ne fera pas beaucoup de dégâts mais il va bien distraire vos ennemis. Mais vous pourrez aussi vous faire accompagner d’un alligator ou même d’un félin (voir diaporama ci-dessous).

Les différents camps des régions seront également des éléments à upgrader au fur et à mesure pour découvrir encore plus de lieux de chasse, d’animaux, de recettes pour avoir des boosts éphémères, davantage de caches… Ci-dessous un exemple classique de planque dans lesquelles vous pouvez vous téléporter. On retrouve généralement, un espace pour cuire de la viande, un établi, un panneau pour réaliser des missions spéciales, un point de contact qui nous donne des missions supplémentaires et une cache de ressources.

Bien évidemment comme tout bon jeu en monde ouvert, on retrouve une tonne de quêtes annexes et qui vous offriront un temps de jeu additionnel non négligeable. Pour ma part, je me suis peu attaché à celles-ci par manque de temps.

Pour générer un peu d’XP durant vos déplacements, vous pouvez vous amuser à détruire tous les panneaux de propagande qui bordent les routes que vous emprunterez (ci-dessous). Il y en a PARTOUT et cela peut vous permettre de gagner pas mal de niveaux à force.

La richesse du jeu c’est aussi la richesse des véhicules : motos, autos bien évidemment mais aussi hélicoptères, avions, bateaux, jet-skis, aéroglisseur et même des chevaux (voir diaporama ci-dessous).

D’ailleurs vous pouvez aussi customiser votre propre véhicule.

Conclusion et tarifs des versions de Far Cry 6

Far Cry 6 est magnifique graphiquement parlant. Personnages, environnements, décors : c’est un plaisir pour les yeux et les oreilles à chaque fois ! Les différents screenshots glissés au travers de cet article devraient vous en convaincre.

En conclusion, Far Cry 6 a été une excellente expérience vidéoludique pour moi. Le jeu est sublime et offre une énorme quantité de contenus que ce soit avec son contenu principal ou ses DLC. Son doublage VO est très bon et rempli de personnages charismatiques.

Le jeu est disponible pour 60€ sur PS4, PS5 et XBOX (one, S|X), 85€ sur PS5 en Edition Gold, 100€ sur XBOX en Edition Gold. Le jeu est aussi dispo sur PC dans vos stores habituels.

Et si vous voulez en savoir plus sur le jeu, passez par le site officiel !

Kickstarter

Et si vous kiffez la licence Far Cry, l’aventure continue sur Kickstarter avec un projet d’adaptation en jeu de société (que je n’ai pas testé pour l’instant) par Funforge. Rendez-vous le 7 mars par ici : https://www.kickstarter.com/projects/funforge/far-cry-beyond

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.