Jeux Et Jouets

Test du jeu de société Monster Expedition (Gigamic)

Après ma rencontre avec les équipes de Gigamic, une paire de jeux sont arrivés par voie postale. Le premier d’entre eux est Monster Expedition. Il est créé par Alexander Pfister qui a notamment réalisé Expédition à Newdale chroniqué il y a quelques mois.

Vidéo de présentation de Monster Expedition

J’ai trouvé cette vidéo nettement plus qualitative et complète que celle proposée par l’éditeur alors profitez-en également !

Matériel de jeu

Point de vue matériel, on retrouve un lot de dés, des jetons pour chaque joueur, un petit plateau central, et surtout diverses cartes de monstres et de campements. Dans l’ensemble ça fait le taf. Bien évidemment, on prêtera une attention toute particulière aux dessins sur les cartes qui apportent un univers fantastique (issu de l’univers de Carnival of Monsters) appréciable.

Expérience de jeu

J’ai pu y jouer à 2 et 4 joueurs et à chaque fois, le plaisir était le même. Petite expérience ludique sans grande prise de tête, Monster Expedition a été une agréable découverte. Si le facteur chance est évidemment présent du fait des lancers de dés, il reste aussi un aspect stratégiquee avec les choix de monstres à attaquer et de dés à conserver. Vous allez devoir gérer vos collections de monstres pour acquérir davantage de dés à jeter, gérer les dés à conserver pour accélérer le développement de vos campements. Vous l’aurez compris, plus vous aurez de dés, plus vous serez à l’aise (en théorie). Mais en fonction des monstres disponibles, il se peut que vous passiez quelques tours en carence d’un monstre de couleur qui vous serait bien utile pour votre collection.

L’autre stratégie sera aussi sur le choix des dés conservés. Il pourra être utile de stocker des dés de faible valeur pour tourner nos campements. Grâce à cela, vous bénéficierez de davantage de dés aux prochains coups.

Mise en avant de règles de Monster Expedition

Dans l’ensemble, le jeu est très simple, mais quelques règles critiques pour le bon fonctionnement du jeu sont à conserver.

  • Pour stocker une valeur, vous devez stocker TOUS les dés de cette valeur SI la valeur n’a pas été précemment stockée.
  • Si un joueur stocke plusieurs dés de valeurs 1/2/3, il tournera d’autant de dés les campements correspondants. Donc si vous stockez 3 fois un dé 1, vous tournerez trois fois le campement terrestre (jaune).
  • Le renouvellement des Terres Sauvages ne se fait QUE quand LE JOUEUR ACTIF a récupéré une carte monstre en cage. Et cela, PEU IMPORTE la manière employée pour récupérer cette carte cage. A ce moment-là, il déposera un de ses jetons sur chaque carte qu’il aura rajouté aux Terres Sauvages.
  • L’échec est une règle que vous devez maîtriser ! Si lors de votre lancer vous n’avez des dés QUE de valeur(s) déja stockée(s), c’est un échec. A ce moment-là, votre dé stocké de plus grande valeur est retiré. PUIS, tous les dés que vous veniez de lancer peuvent être relancés si vous le souhaitez.
  • Les cartes Terres Sauvages avec jetons à la fin de la partie sont à compter comme des monstres en cage.
  • Pour les cartes monstres présentes en large majorité qui indiquent « icones jaune, vert, bleu -> 1 dé noir », il faut bien se rappeler que cela correspond aux icones présentes en haut à gauche des cartes monstres.
  • Pensez à récupérer 2 cartes de monstres en cage lorsque vous faites la dernière rotation d’un campement. Ce qui peut déclencher un renouvellement des Terres Sauvages si vous êtes le joueur actif.

Conclusion et tarifs

Avec une valeur de 25€, un joli design, et de belles expériences ludiques, Monster Expeditionest clairement une recommandation de ma part. Facile d’accès, amusant, assez rapide mais également avec une belle dose de gestion et de stratégie, cette création d’Alexander Pfister sera la bienvenue dans votre ludothèque.

Acheter sur Philibert ou PlayIn

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.