Jeux

Test de Concordia Venus et l’extension Corcordia Salsa (Matagot)

Matagot m’a fait la sympathie de m’envoyer un gros colis dédié au jeu Concordia comme vous pouvez le voir sur mon post Instagram ici (ainsi que Rapa Nui). Celui-ci comprenait le jeu de base Concordia Venus, l’extension Salsa ainsi qu’une paire de plateaux supplémentaires (qui ont des faces recto/verso). Après avoir exploré cet univers, il est temps pour moi de faire le point sur mon expérience ludique.

Concordia est un jeu de Mac Gerdts.

Présentation des règles de Concordia Venus en vidéo

Comme d’habitude, on commence par une « petite » vidéo pour présenter le jeu et ses règles.

Matériel de jeu

Concordia Venus comporte un paquet de matériel dont deux grands plateaux recto/verso ainsi qu’un plateau recto/verso pour les achats de cartes. On retrouve aussi de nombreux pions en bois (meeples, villas, ressources), des pièces en cartons et enfin des cartes. Comme mentionné dans un précédent article, j’ai récemment sleevé tous mes jeux, et je vous recommande donc de faire de même. Dans l’ensemble, on a un matériel très qualitatif. Graphiquement, c’est assez sobre mais ça fait le taf.

Si on rassemble le jeu de base, l’extension Salsa et les plateaux supplémentaires, on compte alors 4 plateaux recto/verso soit 8 cartes pour des explorations diversifiées, ce qui mine de rien n’est pas négligeable.

Expérience de jeu

Nous avons joué à 3 et 4 joueurs. Et pour ma part, je dois dire que j’ai beaucoup aimé la version 3 joueurs, moins longue que celle à 4 même si l’action de diplomate voyait ses options un peu plus restreintes du coup. Gros jeu de gestion, vous serez en flux tendu permanent pour récolter de l’or, des ressources, acheter les cartes au bon moment et au meilleur prix. Quoi qu’il arrive, il y aura toujours un moment où vous serez forcément obligé de faire des coups moins rentables pour rajouter une villa sur une cité déjà occupée par un adversaire ou des actions de préfets pour récupérer un peu d’or pour vous refaire pour le coup d’après. Les différents choix de cartes proposés dans le jeu offrent un bel équilibre.

Un élément à ne pas oublier : les points de victoire finaux. Car même si vous prospérez et avez des villas partout dans le monde, elles ne vous seront que de faible utilité si vous n’avez pas pris suffisamment de cartes au cours de la partie pour rentabiliser cela.

Avoir davantage de colons sur le plateau offre également de nombreux avantages : libération d’espace de stockage de ressources, déplacements plus nombreux lors de l’action d’architecte et point multipliés avec la divinité Mars.

Les règles du jeu sont au final assez simples et une fois la première partie achevée, on a une vision globale de tous les tenants et aboutissants qui entrent en compte pour tenter de remporter la victoire et on observe assez vite des stratégies plus poussées dès la deuxième partie.

La carte tribun fera souvent perdre un tour donc on essaiera de retarder au maximum son usage. Sauf si vous jouez avec l’extension Salsa dont on va parler dès maintenant.

Concordia Salsa

Concordia Salsa offre beaucoup de nouveautés qui rendent la dynamique de partie beaucoup plus coriace. Si auparavant, vous faisiez un tribun sur la fin de votre main, désormais, vous serez aux aguets sur les tuiles forum disposées à côté du plateau qui offriront des avantages non négligeables et donc des tribuns plus réguliers.

La marchandise de sel est évidemment un gros atout dans les ressources d’un joueur. Une fois en sa possession, le sel remplacera n’importe quelle ressource et offrira des opportunités d’un genre nouveau. Faites bien attention aux moments où s’activent les tuiles forum bleues. D’après mes recherches, même si vous jouez un diplomate, l’effet de la tuile forum s’activera étant donné que le diplomate est une copie de la carte ciblée.

Plateaux supplémentaires

Et comme le fun ne s’arrête jamais. La livraison contenait aussi 2 plateaux recto/verso d’extension : Egypte/Crête et Grande Bretagne/Allemagne. Ceux-ci peuvent ajouter de nouvelles règles spécifiques ou juste de nouveaux agencements de provinces. Attention pour les non anglophones, certains livrets de règles ne comprennent pas la langue française.

Ainsi, les plus amoureux du jeu en recherche de nouveautés de gameplay seront ravir d’acquérir ces plateaux. Attention par contre à bien découvrir le jeu de base dans un premier temps avant d’attaquer l’exploration de ces nouveaux territoires.

Conclusion et tarifs

J’ai beaucoup aimé ce jeu. Je n’ai fait que des parties en individuel et non en équipe pour l’instant mais je suis curieux de voir comment il se comporte en équipe. Pour les novices, il faudra d’abord commencer par faire une ou deux parties de la version de base du jeu avant d’attaquer l’extension Salsa qui est selon moi vraiment cool. Très simple à prendre en main, il conviendra à une large audience. Hautement stratégique, vous devrez analyser l’ensemble des éléments à tout moment : placement des meeples (les votres comme ceux des autres), cartes disponibles à l’achat, cartes sur le dessus des défausses, ressources dans votre stock et optimiser chacune de vos actions pour réduire les actions à résultats nuls voire négatifs. Avec tout le matériel reçu ainsi que les modes individuels et équipe, la rejouablité est grande et nul doute que j’aurai plaisir à le ressortir régulièrement.

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.