Jeux

Test de Rapa Nui (Matagot)

Avec Concordia Venus, Matagot m’avait aussi glissé le jeu Rapa Nui dans le colis reçu il y a quelques semaines. Après avoir testé ce jeu, il est temps de faire un point sur mon expérience ludique.

Le jeu est créé par Fabrice Besson et Guillaume Montiage.

Présentation des règles de Rapa Nui

Cette vidéo de quelques minutes est un excellent résumé des règles du jeu.

Matériel de jeu

La boîte est livrée avec des statues de 3 tailles différentes, des chapeaux de 2 styles différents, différentes tuiles offrandes, des plateaux de joueurs et un grand plateau ainsi que divers meeples pour les joueurs et les tuiles améliorations associées. Côté design, on s’aperçoit que le plateau central présente l’ensemble des étapes d’un tour de jeu. Enfin, je me dois de faire le constat de deux choses :

Il est très difficile de différencier à l’oeil nu les 3 tailles des statues. Il faudrait mettre un sticker dessous à la rigueur ou une indication sinon vous galèrerez. Les chapeaux ont également souvent du mal à s’emboîter et rester en place sur les statues.

Attention dans le plateau individuel de chaque joueur, la case la plus à gauche correspond à « 1 unité de ressource du type » et non pas 0. Je trouve ça un peu dommage qu’il n’y ait pas de numéros tout en haut ou de n’avoir pas ajouté une case de plus pour inclure le zéro et ainsi éviter de sortir les cubes des plateaux.

Enfin, j’y reviendrai plus bas mais compte tenu du nombre d’icones entre les tuiles d’améliorations de joueurs et les tuiles présentes sur le plateau de jeu, une aide individuelle par joueur aurait été fort appréciable.

Expérience de jeu

Le jeu est au final assez simple si l’on retient bien qu’il y a trois phases distinctes à suivre dans l’ordre avec pour chacune d’elles des actions précises. Attention, on ne suit pas le sens horaire dans ce jeu, on suit les totems disposés en bas à gauche du plateau.

  • Placement des pions (villageois, sorcier, chef)
  • Réorganisation de l’ordre du tour (important) puis créations des statues par les joueurs dans l’ordre du tour
  • Transport des statues + récupération de la tuile Ahu // chapeaux + achats d’offrandes

On n’oublie pas de respecter la règle du travailleur fatigué si on vient d’ériger une statue ou un chapeau ! Pour rappel, un travailleur fatigué peut quand même aider au transport d’une statue ou chapeau.

On n’oublie pas non plus les récoltes de ressources au passage d’un chapeau ou d’une statue adverse par notre case. Attention, en cas de transport de chapeau on ne récolte pas les ressources présentes sur notre case mais du jonc uniquement.

Les stocks de statues sont limités, ainsi vous risquez d’être dépourvu de statue de la tailel désirée au moment de la construction même si vous avez disposé des sculpteurs

Comme mentionné dans la section précédente, il y a beaucoup d’iconographies dans les tuiles du jeu et certaines ne sont pas forcément toutes très claires pour un joueur novice. Elles sont toutes très bien expliquées dans le livret de règles mais j’aurais aimé que celles-ci sont rappelées dans une version un peu miniaturisée remise à chaque joueur. Je ne saurais donc que trop chaudement vous recommander de les scanner et les transmettre aux joueurs débutants.

En me baladant sur le forum de BoardGameGeek pour vérifier quelques points de règles, j’ai pu constater que la tuile qui offre la possibilité d’échanger 3 ressources contre 3 ressources n’impose pas que celles-ci soient les mêmes (que ce soit celles que vous abandonnez que celles que vous récupérez).

Lisez bien le livret de règles pour savoir quand s’active chaque tuile que vous aurez à votre disposition !

Conclusion et tarifs

Au final Rapa Nui s’avère être une bonne expérience ludique mais ternie par quelques éléments de game design qui auraient pu être améliorés. Accessible, il pourra être joué en famille+ ou par des joueurs experts sans souci.

Et le jeu vous attend sur le site de Philibert pour environ 40€ ! Un tarif assez raisonnable selon moi.

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.