Jeux

The Artemis Project (Super Meeple) : découverte du jeu de société

Il y a quelques temps, MyLudikBox me faisait parvenir quelques jeux et entre les différents confinements et couvre-feux cela n’a pas toujours été facile de trouver des gens avec qui partager des moments ludiques. Cependant, ce jour j’ai enfin pu découvrir l’un des jeux du lot : The Artemis Project (par Daryl Chow et Daniel Rocchi) et je dois dire que j’ai beaucoup aimé. Laissez-moi donc vous expliquer pourquoi maintenant !

The artemis project

Vidéo de présentation de The Artemis Project

Matériel de jeu

La boîte de jeu contient énormément de matériel entre les 5 dés par joueur, les multiples colons, les ressources, les plateaux individuels et bien d’autres encore. Dans l’ensemble on observe une grande qualité pour l’ensemble de tous les éléments qui constituent la boîte. Aspect ludique supplémentaire en option : la possibilité de ne pas jouer avec le petit sachet en tissu mais avec un vaisseau à monter et démonter soi-même de manière très simple.

La petite carte recto/verso avec les diverses phases à suivre / points finaux est très utile !

Le rappel des pouvoirs des divers colons sur les plateaux individuels sont appréciables (cependant on note une différence entre le livret et le plateau dans le dernier colon violet).

The artemis project
Photo by Super Meeple

Concernant le plateau central il est vraiment bien fait avec le rappel de la quantité max de colons disponibles au port spatial, le nombre d’énergies et minerais à tirer chaque tour etc…

Retour d’expérience

Pour la découverte de ce jeu, j’ai d’abord regardé la vidéo ci-dessus puis lu la règle du jeu. Et je pense que j’ai fait un excellent choix à ce sujet. La vidéo est très claire mais peut contenir de mineures erreurs ou oublis qui sont comblés par le livret de règles. Nous étions trois joueurs autour de la table pour information.

Je pense que The Artemis Project s’adresse à des joueurs standards non néophytes, sans qu’ils ne soient experts. Pour la première partie, il faudra bien lire et/ou voir la vidéo de règles. Il y aura évidemment quelques tatonnements et actions pas très optimisées mais l’expérience restera quand même appréciable et agréable.

The Artemis Project est un jeu qui mêle l’anticipation, la gestion de ressources et la prise de risques.

D’après moi, si vous avez aimé Agricola, vous allez aimer ce jeu qui se rapproche un peu dans le style et la façon de jouer. Ici aussi, nous aurons différents lieux dans lesquels choisir de positionner nos dés.

The artemis project

J’ai beaucoup aimé la façon que propose le jeu de procéder à un tour de jeu : avec les différents numéros autour du plateau central on peut prévoir et anticiper la gestion de ressources pour de futurs achats de bâtiments et/ou colons. Le jeu récompensera souvent les petits nombres et les aventuriers en quête d’expéditions.

Je ne vous recommande pas de mettre des enchères très hautes en tant que premier joueur sur une carte bâtiment car derrière il faudra assurer niveau paiements et peut-être que personne ne voudra enchérir sur vous.

La piste de secours pour les enchères perdues ou les zones de ressources vides lorsque votre tour arrive est un élément supplémentaire intéressant.

Dans l’ensemble, il y aura de sérieuses phases de réflexion qui peuvent freiner les amoureux de jeux rapides. Ici, le cerveau tourne à fond les ballons.

Règles de The Artemis Project mises en avant

  • Un des points de règles qui nous a le plus posé de question durant notre partie a été celui des bâtiments avec un éclair en haut et que le livret de règles considère comme « timing spécial ». Après diverses recherches sur le web, ce timing spécial se déclenche au moment décrit dans le livret de règles quand le bâtiment est complet; il varie donc en fonction des bâtiments concernés. A l’inverse des bâtiments sans éclair qui se déclenchent toujours à la deuxième étape de la phase de maintenance.
  • La carte de bâtiment « poste de reconnaissance » indique qu’on récupère une énergie ou un minerai chaque fois qu’on pose un dé dans la zone dédiée sur le plateau central (grâce au timing spécial). Cela se déclenche bel et bien pour CHAQUE dé posé dans ces zones sans limite, comme confirmé par l’auteur ici. Bref : la carte est TRES forte.
  • Quand la mention « retiré du jeu » est présente concernant des colons, ils ne reviennent pas dans le vaisseau/pochette mais sont bien sortis du jeu.
  • Pensez à récupérer vos colons envoyés en expéditions que celles-ci aient été réussies ou non. Ils reviennent dans vos abris et pas dans vos bâtiments. Cf règles ici
  • Le port spatial contient 12 colons (4 bleu/rouge/violet) placés juste au-dessus de l’emplacement 6 au début de la partie. Leur stock est limité et s’il est entièrement consommé, on n’en rajoute pas.
  • Les bâtiments de surface (tours 4/5/6) vous rapportent des points A LA FIN DE LA PARTIE SI le bâtiment est complet (voir point 2 du décompte des points finaux).
  • Quand vous assemblez le vaisseau, regardez bien le sens de la pièce en carton à la base du vaisseau pour ne pas créer un trou en bas.
  • Lorsqu’une expédition offre un bâtiment à gagner, celui-ci est pioché dans la pile du tour actuel (océanique pendant les tours 1/2/3 et surface pour les 4/5/6) et est mis face visible à côté de l’expédition.
  • Il en est de même avec les colons à gagner pour une expédition : ceux-ci sont déposés au moment de l’installation du nouveau tour de jeu. Cela permet aux joueurs de voir s’il est intéressant pour eux de tenter cette expédition pour récupérer ce ou ces nouveaux colons.
  • Les boîtes à outils sont utilisables avant de poser VOTRE dé. Donc quand c’est votre tour si vous souhaitez changer sa valeur avant de le poser vous pouvez le faire ave vos boîtes à outils.
  • Toutes les énergies et minerais restants à la fin d’un tour sont défaussés avant la mise en place du nouveau tour. Ce n’est par contre pas le cas de l’académie où on ajoute des colons à chaque tour (jusqu’à 12 en tout au maximum).
  • La piste de secours vous permet d’acquérir AU CHOIX l’un des bonus précédents votre pion sur la piste lorsqu’il avance d’une case (très bien expliqué dans le livret page 11).
  • Regardez bien quand se déclenchent les événements.

Conclusion

C’est un terme que je dis souvent mais il est totalement vrai ma foi : le jeu est en apparence complexe et lourd à mettre en place. En réalité, il ne faudra qu’une partie pour saisir l’entièreté de celui-ci. Grâce à la carte de rappel des phases, aux indications sur les plateaux individuels et à un gameplay globalement logique, The Artemis Project est une très bonne expérience ludique que j’ai pris plaisir à découvrir et faire découvrir à mes amis. Il jouit d’un très bon game design qui rend l’expérience de jeu très bonne à la fin de la partie, même si on a perdu.

L’autre conclusion c’est que MyLudikBox a donc fait un excellent choix en le glissant dans sa box par abonnement.

Le jeu se trouve à 45€ environ à la FNAC et sur l’ensemble des sites marchands habituels.

Retrouvez d’autres chroniques ludiques sur mon site : http://www.ghrenassia.com/jeux/

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.