Jeux

Blitzkrieg : test du jeu de société (Matagot)

Matagot m’a fait la sympathie de m’envoyer Blitzkrieg, un jeu pour 1 ou 2 joueurs créé par Paolo Mori. Il se joue assez rapidement comme le rappelle le sous-titre du jeu « la seconde guerre mondiale en 20 minutes ».

Vidéo de présentation du jeu

Attention cette vidéo ne présente pas le design du jeu édité par Matagot (mais est sensiblement similaire).

Expérience de jeu

Je n’ai joué qu’à 2 joueurs à Blitzkrieg avec le jeu de base et l’extension incluse directement dans la boîte. Le plateau central étant imprimé des 2 côtés, vous aurez accès à 2 formats de jeux différents (Axe vs Alliés et Axe vs Japonais).

Le matériel du jeu est assez simpliste et réduit et c’est pour cette raison que je regrette les erreurs présentes dans le paravent des joueurs : le texte des rouages et ceux des généraux/amairaux sont erronés, fiez-vous au texte du livret de règles à la place.

Dans l’ensemble, le jeu est assez simple à jouer mais le livret de règles gagnerait à être un peu mieux écrit. Après de nombreux passages sur boardgamegeek pour confirmer quelques points de règles et diverses parties, je pense avoir désormais tout saisi mais une clarté d’entrée de jeu aurait été appréciable.

Comme l’indique la boîte, le jeu se joue tout de même assez vite et s’installe très rapidement.

Mises en avant de règles de Blitzkrieg

Les points de victoire bonus jaunes présents sur la piste d’affrontement ne vous rapportent que 1 ou 2 points (et pas 1 et 2 points) que si vous venez de terminer une campagne et que vous étiez arrivé à la case bonus ou l’aviez dépassée à ce moment là. Et si jamais vous vous retrouvez par la suite avant le bonus mais que vous y revenez au moment de fermeture d’une autre campagne du théâtre d’opérations vous remportez à nouveau ce point bonus.

Le joueur qui gagne les points de fermeture de campagne est celui qui est le plus en avant sur la piste d’affrontement (donc pas forcément celui qui finit la campagne).

Le général (ou l’amiral) a une valeur de 1+ le nombre de VOS unités terrestres (ou maritimes) ET aériennes sur le théâtre d’opérations SANS les armes spéciales.

Vous devez toujours terminer la campagne la plus haute d’un théâtre d’opérations avant de poser des jetons sur la campagne directement inférieure et ainsi de suite.

N’oubliez pas que si vous fermez un théâtre d’opérations en atteignant le bout de la piste d’affrontement, vous remportez les points de toutes les campagnes de ce théâtre qui n’ont pas été commencées et/ou finies. De plus, vous bénéficiez de tous les bonus présents sur les cases non occupées de ce théâtre d’opération au moment de sa fermeture.

N’oubliez pas de piocher dans votre sac à chaque fois que vous avez fini de jouer.

Si la seconde guerre mondiale est très connue, je regrette cependant que le livret de règles n’indique pas quelle icône correspond à quelle faction. Ce n’est probablement pas une évidence pour tout le monde. Cela n’a aucune incidence étant donné que les 2 contenus des joueurs sont les mêmes mais bon.

Extension japonaise

J’ai préféré le format de l’extension avec des combats que j’ai trouvé beaucoup plus stratégiques (et puis surtout y a une tuile Godzilla pour les japonais).

Ici, tous les théâtres d’opérations n’ont qu’une seule campagne et donc les combats sont assez agressifs. Point intéressant : les fermetures de théâtres qui permettent de débuter avec un bonus de 1, 2 ou 3 cases d’avance si on a atteint le bout de la piste d’affrontement.

Conclusion et tarifs

Dans l’ensemble Blitzkrieg est une bonne expérience ludique sur laquelle je regrette cependant des erreurs de texte du paravent et des règles qui mériteraient d’être mieux écrites.

Achetez le jeu pour 26.90€ sur Philibert ou 29.50€ chez PlayIn

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.