Foodporn

Hard Rock Cafe : un tour du monde en 8 burgers

Il y a peu j’ai eu l’occasion de tester quelques-uns des burgers proposés par le Hard Rock Cafe pour leur World Burger Tour 2017. Bon, disons-le tout de suite, si j’aime bien me poser de temps à autre au HRC, c’est plus souvent pour boire un coup en afterwork en profitant du cadre et de l’ambiance que pour y manger, ou alors avec des nachos (oui, j’avoue c’est un peu mon péché mignon). Et la dernière fois que je m’y suis pris un burger, c’était le weekend. Hors, pas de World burger tour le weekend. Eh oui, car ce sont des burgers qui demandent une préparation particulière qui se marie mal avec le rythme de fréquentation de la fin de semaine.

Si vous ne connaissez pas le World Burger Tour, laissez-moi vous rappeler brièvement ce qu’il en est. Hard Rock Cafe est une chaîne américaine de restaurants implantée un peu partout à l’international, et qui est connue, outre pour ses produits dérivés, pour l’immense collection de pièces originales ayant appartenu à des musiciens internationaux et répartie dans l’intégralité des restaurants de la chaîne. Bref, si vous aimez la musique et son folklore, soit vous connaissez déjà, soit vous allez vous y précipiter rapidement…

Le World Burger tour donc, c’est 160 restaurants qui présentent leur Local Legendary Burger, dont 8 seront retenus pour faire ce fameux tour du monde. Cette année il était donc possible de faire son choix, à raison de 4 par mois entre mai et juin, parmi la liste suivante :

En mai tout d’abord :

  • Korean Kimchi Burger (Seoul, Corée du Sud) : un burger de 250 grammes, nappé de Kimchi épicé, sauce bulgogi, tranche de tomate fraîche, laitue, mayonnaise épicée
  • English Breakfast Burger (Londres, Angleterre) : un burger de 250 grammes, saucisse anglaise. Recouvert de sa saucisse anglaise, tranches de bacon, salade roquette, champignon Portobello grillé, tranche de tomate fraiche, œuf frais au plat
  • Jambalaya Burger (New Orléans, États-Unis) : un burger de 250 grammes, mayonnaise Cajun, cornichons, saucisse épicée, fromage Pepper Jack, gâteau de riz Jambalaya
  • Colombian Plantain Burger (Carthagène des Indes, Colombie) : un burger de 250 grammes, oignons caramélisés, Aïoli, bacon, fromage Monterey Jack, sauce brune épaisse, bananes plantain frites

Puis en juin :

  • Tango Salsa Burger (Buenos Aires, Argentine) : un burger de 250 grammes, saucisse épicée, salsa criolla, aïoli, fromage Monterey Jack, salade roquette surmontée d’un œuf frit
  • Olé Burger (Barcelone, Espagne) : un burger de 250 grammes, nappé de sa sauce Romesco aux poivrons rouges, aïoli, légumes rôtis, fromage de chèvre émietté et salade roquette
  • Banh Mi Burger (Ho Chi Minh, Vietnam) : un burger de 250 grammes, revêtu d’un glaçage maison vietnamien, garni de concombres en tranches, légumes marinés, coriandre et oignons verts
  • Tennessee BBQ Burger (Tennessee, États-Unis) : un burger de 250 grammes assaisonné au Memphis Dry Rub, accompagné de fines tranches de cornichons, de Memphis Slaw, effiloché de porc, sauce barbecue, oignons croustillants et cheddar

À la dégustation on sent clairement la complexité gustative et la qualité des ingrédients utilisés. Ces burgers n’ont pas été sélectionnés pour rien, et il est intéressant de noter que les goûts se marient bien entre eux. Et ce d’autant plus que des cocktails spécifiques étaient également de la partie. Étaient donc mis en avant pour le World Burger Tour les cocktails suivants :

  • Southern Rock, à base de Jack Daniel’s Tennessee Wiskey, Southern Comfort, Chambord Black Raspberry liqueur and Smirnoff vodka et saveurs aigres douces recouvertes de Sierra Mist®
  • Hurricane, à base de rhum Bacardi, d’orange, d’ananas, de mangue et d’ameretto
  • Electric Blues, à base de vodka Smirnoff, de rhum Bacardi, de Gin et de DeKuyper® Blue Curacao
  • Mojito, à base de rhum Bacardi, de citron vert et de feuilles de menthe fraîche
  • Lovely Rita, à base de Tequila Sauza®, de Cointreau® et de l’authentique « Margarita Mix » du Hard Rock

Bref, ce genre d’opération est des plus intéressantes, que ce soit en tant qu’amateur de Burger ou pour une petite dégustation de cocktails entre amis, il y a de quoi faire. Et je sais déjà que j’attends avec impatience et curiosité le prochain World Burger tour.

Mais d’ici là, même si j’ai pas mis mon pin’s, on peut peut-être se retrouver pour un afterwork au Hard Rock Cafe ?

#pin #pins #HardRock #Cafe #Paris #Limited #edition #Social #Media #HRC #HRCParis #ThisIsHardRock

Une publication partagée par Jérémie Rueff (@jemrys) le

Merci à l’agence A chacun son image pour l’invitation.

À propos de l'auteur

Jérémie Rueff

Laisser un commentaire