Jeux vidéo

Donkey Kong Country Tropical Freeze

Donkey Kong est de retour ! Après avoir fait sa première vraie apparition dans Donkey Kong Country  et son grand retour en 2D sur wii, il revient sur la plus délaissée des consoles, à savoir la wii u. N’y allons pas par quatre chemins, DKC Tropical Freeze est une merveille et je vais vous expliquer pourquoi dans cet article.

Synopsis

Nous sommes ici sur un jeu de nintendo en 2D. Autant dire que le synopsis risque d’être vite expédié et c’est tant mieux. On nous sert cependant une histoire à la kamoulox, où des pingouins viennent déloger nos singes favoris en y instaurant un climat polaire. Il y a également un rapport avec des fruits mais qui est pour le moins obscur (je reviendrais en revanche sur les niveaux fruités dans la suite de cet article).

GameDesign

Le GameDesign est somptueux. On traverse des environnements variés (bien que sensiblement les mêmes que dans chaque opus de DK), où le premier plan et l’arrière plan jouent tous deux un rôle important. Mention spéciale pour ces fameux niveaux fruités (ode à Oasis), où l’on doit échapper à des dégringolades de fruits, éviter de se faire couper comme une pastèque (pastèques cubiques soit dit en passant) ou encore sauter sur des bananes géantes faisant office de plateforme.

Personnages jouables

Les personnages jouables dans ce jeu sont au nombre de 4. Donkey Kong est le singe par défaut qui doit braver tous les dangers.Personnage assez lourd dans son gameplay, il est difficile à prendre en main. Une fois maitrisé, il ne pose en revanche plus de problème. Peuvent s’ajouter sur son dos (ou non, j’y reviendrais sur la partie multijoueur), trois autres singes de la famille (sisi la famille), à savoir Diddy, Dixie et Cranky.  Diddy n’a pas changé par rapport à l’épisode de wii et conserve son jetpack permettant de gagner quelques mètres et ainsi d’être plus souple sur ses déplacements. Dixie utilise ses couettes pour faire l’hélicoptère (je vous vois venir…), permettant de monter un tout petit plus haut lors des sauts. Enfin, Cranky se comporte exactement comme Piscou dans Duck Tales, et permet ainsi d’utiliser sa canne pour frapper le sol.

Tandis que les speedrunners préféreront Cranky qui conserve sa vitesse grâce à sa canne, les joueurs casual opteront pour Dixie ou Diddy permettant une plus grande liberté dans les sauts. J’ai pour ma part utilisé principalement Diddy étant habitué à l’épisode de wii.

Les niveaux aquatiques

DKC Tropical Freeze marque le retour des niveaux aquatiques. Totalement absents de l’opus précédent, ils représentaient une partie emblématique de la licence DKC. A la difficulté déja élévée du jeu, s’ajoute ici une contrainte supplémentaire liée à la gestion de l’air. Il faudra faire preuve de dextérité pour aller suffisamment vite prendre les bulles d’air salvatrices. Ces niveaux d’eaux, bien que très bien réalisés font pour ma part partie des niveaux les moins amusants à jouer. Il était cependant normal de les réhabiliter tant la satisfaction de réussir ce genre de niveau difficile est grande.

Les niveaux cachés

DKCTF ajoute ici deux niveaux cachés, sobrement intitulés A et B à chacun des mondes du jeu (au nombre de six). Cela constitue un challenge supplémentaire de chercher, en plus des lettres kong et des pièces de puzzle, des sorties alternatives permettant de débloquer ces fameux niveaux.

Nous allons à présent aborder les éléments de jeu qui ne sont pas nouveaux mais qui sont importants à souligner.

Les trains de la mine

Comment parler de Donkey Kong sans parler des trains de la mine ? Ces niveaux cultes sont un pur plaisir à jouer. On fera attention à baisser la tête lorsque le plafond est trop bas. Il s’agit pour ma part des meilleurs niveaux du jeu.

Les niveaux mini fusées

Je ne sais trop comment appeler cette espèce de mini fusée qui nous permet de parcourir le niveau. Ici, on doit tapoter la touche de saut de la manette afin de se maintenir à hauteur. Assez difficile à prendre en main, ils font partie des niveaux à fort challenge du jeu. Mention spéciale à celui contenant des fruits partout, où la chute de fruits fait clairement penser à la pub Oasis.

Les lettres Kong

Les lettres KONG sont disséminées dans chacun des niveaux du jeu. Elles ne sont pas cachées mais peuvent représenter un réel challenge pour les attraper. Si toutes les lettres kong sont attrapées dans chacun des niveaux du monde, on débloque alors un nouveau niveau, sobrement intitulé K. Ces niveaux bien plus difficile vont permettre aux joueurs les plus assidus de terminer le jeu à 100%.

Les pièces de puzzle

Extrêmement nombreuses et cachées dans chaque niveau du jeu, il va vous falloir beaucoup de courage pour toute les attraper. Certaines emmènent dans des niveaux bonus qu’il faudra obligatoirement réussir du premier coup pour récolter le graal. Heureusement, contre quelques pièces (on est rapidement riche dans le jeu), on peut s’appuyer sur l’aide du perroquet qui s’agitera dès que l’on se trouve proche d’une pièce du puzzle.

Multi-joueurs

Il est possible de jouer à deux joueurs. Le premier jouant obligatoirement Donkey Kong tandis que l’autre choisit entre les trois personnages restant. En terme de strategie, mieux vaut laisser Donkey Kong au meilleur joueur tandis que l’autre aura un peu plus de marge de manoeuvre. Le multijoueur contrairement aux New Super Mario Bros, a un système de vie en commun. Les deux joueurs partagent le même nombre de vie. C’est solidaire mais ça a également ses défauts. Si l’un ne cesse de mourir, il va handicaper l’autre qui n’aura plus droit à l’erreur jusqu’à la fin du niveau. Il faut donc bien choisir son partenaire de jeu 🙂

Durée de vie

Avec six mondes au compteur et un septième bonus, DKCTF n’a clairement pas à rougir de sa durée de vie. Avec l’ensemble de bonus et d’éléments cachés, il fera le bonheur de ceux qui aiment fouiller les niveaux pour le finir à 100% (j’en fais partie). La difficulté assez élevée du jeu permettra également de rallonger sa durée de vie.

Bilan

DKCTF est un excellent jeu. Un de ceux où, une fois fini, on se demande comment trouver à nouveau un jeu aussi intéressant. Foncez sans réfléchir, et allez adopter la petite famille Kong.

Ecrit par un ami avec qui on a fini le jeu ensemble. Jeu non fourni par l’éditeur.

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.

Laisser un commentaire