Jeux

Océans (Funforge) : test du jeu de société

Au travers de multiples sessions de jeux à 4 joueurs, j’ai pu découvrir en profondeur Océans, un jeu édité par Funforge et créé par Ben Goldman, Brian O’Neill, Dominic Crapuchettes, Nick Bentley. J’ai pour ma part reçu de la part de l’éditeur la version en Edition Limitée qui comporte quelques cartes bonus.

Vidéo de présentation d’Océans

Matériel de jeu

Le jeu se compose de 2 « plateaux » centraux à monter soi-même la première fois et qui se glisseront parfaitement par la suite dans la boîte pour les parties suivantes. Ceux-ci sont plutôt jolis et de bonne qualité. A noter cependant pour les joueurs daltoniens, le plateau récif rendra difficile la lecture du nombre de poissons restants dans celui-ci.

On retrouve également les règlettes qui stockent les poissons récoltés. Ainsi que de petits paravents pour cacher votre stock de poissons des autres joueurs.

océans funforge

Enfin et surtout on retrouve des centaines de cartes surface et abysses qui composent le coeur du jeu ainsi que les petites cartes de scénarios. Celles-ci sont cependant de qualité moyenne donc si vous le pouvez, n’hésitez pas à les mettre sous pochette plastique avant votre partie. Cela facilitera également les mélanges.

Par contre graphiquement les cartes sont, selon moi, superbement illustrées.

Retour d’expérience

Océans reprend les bases du jeu Evolution. Cependant on trouve ici une différence cruciale : une seule espèce par joueur se nourrira durant son tour. Vous allez donc devoir jouer à un véritable jeu d’équilibriste entre votre plateau et ceux de vos adversaires qui vous entoureront (de nombreuses cartes ont des effets qui affectent des espèces à la gauche ou la droite de celle-ci, y compris vos propres espèces).

Pour gagner à Océans, vous allez devoir trouver des combos ou des effets cascade avec vos propres espèces pour sécuriser des arrivées de poissons ou avec les espèces de vos adversaires. Les combos classiques sont celle d’entourer un Fanon (grosse baleine) de 2 cartes Comensal pour récolter de très nombreux poissons à chaque fouissage. On retrouve l’exact même cas avec les Superprédateur et Nettoyeur à chaque attaque de la première espace.

Mais bien évidemment, pour réaliser vos étapes de nourrissage il faudra que votre cible ait des poissons et avec 2 fanons sur le plateau, le récif sera très vite vidé.

Les parasites que vous collerez sur vos espèces pourront chaparder des poissons aux espèces avoisinantes.

Si le jeu de base avec uniquement les cartes surface est un bon début pour comprendre le fonctionnement du jeu, Océans prend une autre dimension quand on joue avec les cartes abysses qui apportent des pouvois largement plus puissants et beaucoup plus d’agressivité à la partie.

Il n’y a pas de choix meilleur qu’un autre, chaque choix est assez équilibré et dépendra surtout de l’environnement de la partie : fouissage, prédation, parasitage, effets de combos, il faudra penser à tout.

Une fois l’explosion cambrienne lancée (zone 1 de l’océan vidée une première fois), il faudra être un petit magicien pour remplir les conditions nouvellement en jeu : 2 cartes posées par tour, 2 vieillissements au lieu (donc 2 poissons à récupérer sur chaque réglette d’espèce) mais surtout la possibilité d’enfin jouer les cartes abysses.

Les scénarios disponibles dans l’océan auront parfois de gros impacts (positifs comme négatifs) sur la partie une fois qu’ils seront accessibles aux joueurs.

Mise en avant de règles d’Océans

N’oubliez pas de payer le coût en poissons en bas à gauche des cartes abysses avant de les jouer à déposer dans la zone de votre choix.

Les cartes scénarios à fond bleu sont actives tant que la zone où elle se trouve ne contient pas de poissons.

Les cartes scénarions à fond violet se déclenchent lors du retrait du dernier poisson de la zone où elles se trouvent.

Vous pouvez réaliser des migrations dans tous les sens que vous voulez (récif vers océans 1/2/3 et inversement ou même entre les océans 1/2/3 eux-mêmes).

Quand vous avez des gains de poissons, vous les prenez d’abord dans la zone 1 de l’océan puis la zone 2 s’il n’y en a pas (assez) dans la première puis la 3ème s’il n’y en a pas (assez) dans la 2ème et la première.

Une espèce qui n’a aucune puissance de fouissage ou de prédation a une valeur par défaut de 1/1 tant qu’elle n’a pas d’autre trait sur elle avec au moins uned capacité de fouissage ou d’attaque.

Conclusion

Prévoyez une assez grande table si vous êtes 4 ou 5 joueurs car vous allez être envahis d’espèces autour de la table. Il faudra une partie ou deux pour découvrir la majeure partie des cartes qui composent le jeu et saisir les premières combos et effets en cascades qui prendront part dans la partie. Un jeu assez accessible mais qui conviendra davantage à des joueurs un peu experts. Qui plus est, deux aides de jeux très bien écrites sont présentes pour les joueurs débutants. Véritable jeu de gestion, uniquement avec des cartes, il offre une expérience de jeu originale aux amateurs et futurs amateurs du genre.

Le jeu est disponible à 45€ environ sur le site de :

Philibert

PlayIn by MagicBazar

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.