Jeux

Dinoblivion (Goblivion Games) : test du jeu de société

Dinoblivion est encore un jeu reçu dans la MyLudikBox et uniquement pour un ou deux joueurs, il est temps pour moi de vous faire part de mon expérience. Le jeu a été créé par Jean-François Gauthier.

Vidéo de présentation de Dinoblivion

J’ai beaucoup de reproches à faire au livret de règles donc je vous invite à plutôt visionner cette vidéo avant ou à la place de la lecture des règles papier.

Matériel de jeu

dinoblivion jeu de société

Côté matériel, tout est nickel, les cartes sont de bonne qualité, on a beaucoup d’humour dans les images et les plateaux individuels sont top. L’ensemble tient dans une petite boîte facilement transportable. Je regrette cependant que les jetons de nourriture soient en format recto / verso 1/2. Plus on joue et plus on se rend compte que 6 jetons de 1 auraient été préférables.

Retour d’expérience

Dans l’ensemble, Dinoblivion est un excellent jeu, mais il pêche clairement par un livret de règles avec un sacré manque de clarté car au final le jeu est plutôt simple.

dinoblivion jeu de société

Il faut savoir que le jeu est de type deck building et par conséquent il convient de rappeler que la base d’un jeu de ce type est d’écrémer les cartes inutiles pour faire venir les meilleures par la suite. C’est d’ailleurs ma première remarque sur le livret de règles :

Pour supprimer des cartes de votre jeu, ça va se passer avec votre carte chef et avec l’icone de carte barrée d’une croix rouge. Dans la règle il est écrit « détruisez la carte », ce qui pour moi, en général signifie mettre la carte du jeu dans la défausse. En l’occurrence ce n’est pas du tout le cas, il faut bel et bien retirer la carte ciblée du jeu.

Compte tenu du fait que tout ce que vous jouez ou piochez est défaussé à la fin du tour, vous pouvez tout mettre sur la table plutôt que les laisser dans votre main pour avoir une meilleure vision d’ensemble. Rappelez-vous que TOUTES les cartes marron nécessitent une carte grise pour s’activer.

La dernière page du livret résume bien les options possibles à chaque tour :

  • Activer une carte grise et récupérer ses bonus
  • Activer une carte totem (qui est à gauche de votre plateau) et récupérer ses bonus
  • Jouer une carte marron (grâce au support d’une carte grise) et récupérer ses bonus
  • Générer un pion ami en faisant joindre deux cartes grises formant le logo de pion
  • Placer/échanger/prendre une carte de la grotte
  • Chasser une carte : activez vos cartes grises et/ou cartes marron pour faire des dégâts et révéler des cartes de la jungle centrale vers la pile de gauche ou droite (une seule pile possible si vous retirer plusieurs cartes d’un coup). N’oubliez pas de récupérer autant de jetons nourriture que de logo nourritures révélées dans les cartes chassées en haut à droite.
  • Attaquer un dinosaure : unissez vos forces pour attaquer une carte dinosaure et récupérer les bonus associés. N’oubliez pas de retirer une carte de votre jeu et de récupérer (si c’est écrit sur la carte dinosaure) une carte DE VOTRE CHOIX dans la défausse qui faisait face à ce dinosaure. Elle rejoint votre pile de défausse.

Il y aura plusieurs stratégies possibles pour l’emporter à la fin : avoir une grande tribu et donc de nombreuses cartes grises, avoir un max de cartes totem ou encore faire de nombreuses récoltes d’oeufs. Le jeu est d’ailleurs plutôt bien équilibré et il sera difficile de voir un gagnant instantané avant calcul final.

Mise en avant de règles de Dinoblivion

Le livret de règles indique dans son installation de départ « 2 jetons nourriture par joueur » : il faut comprendre qu’il vous faut un stock de nourriture de 2 unités au départ et non pas 2 jetons (les morceaux de carton).

Toutes les cartes que vous achetez sur le plateau central rejoignent votre défausse, comme dans tous les jeux de type deck building.

Quand une carte indique de retirer du jeu une carte (à cause d’un dinosaure ou de votre chef), vous devez choisir une carte parmi celles qui sont en jeu à droite de votre plateau ou votre grotte ou votre main. Vous pouvez retirer une carte qui a été activée (et c’est d’ailleurs plutôt recommandé).

En page 10 du livret, on voit qu’une carte grise active 2 cartes marron. Il s’agit d’une carte très particulière (et très forte) : le workar. Le jeu ne permet que d’activer une carte marron par carte grise autrement. Cela apporte une grande confusion à la lecture du livret la première fois.

Dans la grotte vous ne pourrez mettre que des cartes qui n’ont pas été activées ce tour-ci.

Pour qu’une carte totem rejoigne votre plateau de gauche, il faudra qu’elle ait été activée auparavant (via une carte grise vu que les cartes totems sont toujours marron). A la fin du tour, elle ne rejoindra pas la défausse mais la zone à gauche de votre plateau pour être activée une fois par tour si vous le souhaitez et avoir des bonus.

dinoblivion jeu de société

A la fin du tour du joueur, il défausse tout ce qu’il a joué ou ce qu’il a gardé en main PUIS IL PIOCHE SES 4 NOUVELLES CARTES. La phase de pioche se fait tout le temps à la fin et non pas au début du tour.

A chaque fois que votre pioche est vide, n’oubliez pas la rage avec le vidage de la pile de jungle qui est fonction des cartes dinosaures juste au-dessus (1 carte par pile pour les niveaux 1 et 2 cartes par pile pour les niveaux 2).

Conclusion

Dinoblivion est un excellent jeu de deck building, rapidement accessible. Après une ou deux parties, on comprendra rapidement quelles cartes ne servent à rien dans notre jeu de base et mériteraient d’en sortir pour laisser place à de meilleures opportunités. Il est d’une durée tout à fait raisonnable et visuellement très sympa. Et puis surtout on chasse du dino !

Le jeu est dispo à 27.50€ chez Play-In.

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.