High-tech

3 mois avec le ventilateur et purificateur d’air Dyson Purifier Cool Formaldéhyde

C’est en voyant ce tweet de DFG dans ma timeline Twitter que je me suis dit qu’il était le bon moment de vous partager mon expérience avec le purificateur et ventilateur Dyson Purifier Cool Formaldéhyde fourni par la marque anglaise au début de l’été.

Effectivement, à l’inverse du reste de l’Europe, voire du monde, la France a été plutôt bien épargnée niveau chaleur en cet été 2021. Et pour ma part : j’ai A-DO-RE. Pas de canicule, pas de moustiques, pas de chaleur étouffante, pas de transpiration infinie : le BO-NHEUR. Bref, vous l’aurez compris, je DETESTE la chaleur.

Cependant il y a quand même eu quelques chaudes journées et nuitées où j’ai pu réellement tester et surtout apprécier le Dyson Purifier Cool Formaldéhyde.

J’ai eu l’occasion de rencontrer l’équipe presse de la marque il y a quelques mois autour d’un événement présentant les nouveautés aspirateurs de Dyson (et elles ont l’air complètement dingues). Roborock m’avait permis l’an dernier de découvrir le monde des aspirateurs balais mais des problèmes comme les cheveux qui s’emmêlent dans la brosse de l’aspirateur auxquels je fais face sont désormais réglés par la marque anglaise et son Dyson V12 slim par exemple. Je suis donc très curieux de découvrir cette nouveauté et bien d’autres un de ces quatre.

Design et installation

Avant de rentrer dans les détails d’usage, il convient de commencer par deux points essentiels au moment du déballage du Dyson Purifier Cool Formaldéhyde.

Le produit s’installe de la plus simple des manières avec l’installation des filtres à la base du purificateur qui se fait en 2 minutes.

Une fois que cela est fait, il ne vous reste plus qu’à brancher l’appareil à une prise électrique. Et vous êtes prêts !

Enfin presque. Il peut être intéressant pour vous de prendre quelques précieuses minutes supplémentaires pour appairer le Dyson à l’app Dyson Link (je vais y revenir plus bas) pour débloquer des éléments supplémentaires.

Une fois que tout cela est fait, le constat est sans appel : LE PRODUIT EST SUBLIME ! Ne nous le cachons pas, avant que la marque ne me fournisse ce produit, j’avais un banal ventilateur que j’avais probablement payé une vingtaine d’euros et au pied à moitié pété. Ici, le Dyson Purifier Cool Formaldehyde est un grand cylindre qui ne prend au final que peu de place au sol.

Un petit écran concentre l’essentiel des infos que l’on peut retrouver également et surtout sur notre smartphone avec l’app mobile.

La petite télécommande est toute aussi sublime et fait amusant, elle est aimantée sur la partie supérieure du purificateur pour ne pas la perdre !

Et une fois branché ?

Les confrères de Les Numériques ont fait une chouette vidéo alors ce serait dommage de ne pas vous la partager ici également :

Comme le rapporte la vidéo, l’écran/l’app affichent globalement la même chose de manière quelque peu cryptique pour les non initiés. Mais le code couleur permet de s’en sortir rapidement pour avoir un bon aperçu de l’état de l’air qui nous entoure.

L’appareil peut être paramétré pour vivre de manière autonome, créer des routines d’allumages/éteignages mais pour ma part j’ai tout géré de manière manuelle en permanence de ce point de vue-là.

Un élément que j’ai particulièrement adoré a été le pilotage de l’appareil à distance. Ainsi lors de chaudes journées où je savais que je rentrais chez moi dans une heure, je lançais à bonne puissance le Dyson depuis mon téléphone pour qu’il rafraîchisse la pièce avant ma venue et jouir d’une température optimale.

La mention “médiocre” visible sur l’image ci-dessus ne correspond pas à l’air de mon appartement mais à celui de mon lieu de résidence (autrement dit, la région parisienne). Comme vous le voyez sur les autres images, mon appartement est entièrement vert et donc plutôt dans un air très sain.

En toute discrétion

Qu’elle soit visuelle mais surtout sonore, la discrétion du Dyson Purifier Cool Formaldéhyde est totale. C’est clairement là que le choc sera le plus visible pour tous ceux qui, comme moi, feraient le switch depuis un ventilateur standard et banal vers un produit beaucoup plus premium qu’est ce Dyson PCF.

En journée, mais surtout la nuit, l’appareil est d’une discrétion sonore complètement folle et hyper agréable. Probablement, selon moi, une des features primordiales du Dyson PCF.

L’autre petite fonction hyper agréable : celle du minuteur. Il m’est ainsi régulièrement arrivé de programmer une ou deux heures de ventilation nocture avant qu’il s’arrête pleinement une fois que je sois dans les bras de Morphée.

Comme vu sur le screenshot un peu plus haut, vous pouvez choisir de diffuser l’air en face ou en hauteur mais pour ma part j’ai plutôt toujours laissé le flux avant.

Le mode nocturne invite les utilisateurs à profiter d’une nuit calme mais toujours riche en purification et air frais avec un flux de faible puissance (niveaux 1-4) très discret !

Purification de l’air

L’appareil élimine 99.95% des particules ultrafines (jusqu’à 0.1 micron) et purifie toute la pièce. Dans l’application mobile, vous pourrez retrouver les détails des éléments détectés par le produit (pollen et allergènes, bactéries et spores de moisissures, CO2, odeurs… et les Formaldéhydes qu’on retrouve dans les moquettes, tapis et sols durs).

Conclusion et tarifs

Indéniablement, c’est une satisfaction totale pour moi. Le Dyson Purifier Cool Formaldéhyde est un sublime atout multi-usages : purification de l’air et ventilation. De douces nuits et un air plus sain vous attendent.

Cependant, il convient de préciser que l’appareil est proposé à un tarif de 649€.

Découvrez plus d’infos sur le Dyson Purifier Cool Formaldéhyde par ici et d’autres appareils Dyson en vente par ici.

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.