High-tech

OnePlus 8 : que vaut-il ?

Après quelques semaines en possession du OnePlus 8 5G (en période de confinement), il est temps de faire le bilan sur ce produit fraîchement débarqué sur le marché ! L’appareil qui m’a été remis a une valeur de 799€ dans sa configuration 256 GO/12GB.

Pour un rappel des specs, ça se passe par ici ou sur le site de la marque.

Petite précision, j’utilise le logiciel Format Factory pour les partages d’images sur mon site pour réduire la taille et poids de celui-ci donc ce que vous voyez n’est pas le rendu réel à la sortie du téléphone mais une version beaucoup plus allégée. Mais si vous avez des logiciels libre, facile à utiliser et capable d’avaler un grand nombre d’images à réduire d’un coup, je suis preneur.

Design et écran

Du point de vue design et écran, je n’ai rien à dire de négatif, tout est vraiment nickel. J’ai pour ma part reçu la version glacial green avec un dos à l’aspect métallique qui ne prend pas les traces de doigts. L’alignement de tous les appareils photos à l’arrière est hyper propre et la caméra selfie à l’avant en format poinçon est hyper discrète. Avec une taille de 6.55 pouces, on est sur une taille tout à fait standard aux marchés actuels et qui me convient amplement !

Comme l’indique Jérôme dans sa vidéo ci-dessous (2:00), le OnePlus 8 présente un bouton à trois positions pour mettre l’appareil en mode silencieux, vibration ou sonneries. Un élément qu’on retrouvait sur les iPhone (à 2 positions) et qui n’existe quasiment nulle part ailleurs il me semble. Pour ma part, c’est pas forcément une feature qui m’intéresse plus que cela étant donné que tous mes téléphones passent leur vie en silencieux avec vibration uniquement pour appel/sms/whatsapp.

Si le OnePlus 8 Pro jouit d’un écran à 120 Hz, le OnePlus 8 standard n’a « que » du 90 Hz, mais comme le précisent de nombreux confrères : le gap entre 60 (la majeure partie du marché) et 90 Hz est bien plus visible qu’entre 90 et 120 Hz. Et concrètement ça veut dire quoi tous ces hertz ? Cela signifie que quand vous scrollez sur votre écran, c’est beaucoup plus fluide et moins saccadé et donc plus agréable pour vos yeux.

Comme le mentionne Jean-Baptiste dans sa vidéo ci-dessous (1:25 et oui je sais que c’est une vidéo qui parle d’iPhones), la qualité des écrans désormais importe peu (en tout cas c’est mon cas à moi aussi) et ils sont globalement tous d’excellente qualité. Mais sachez que c’est un écran Fluid Amoled Full HD+ (1080*2400) avec HDR 10+.

Packaging

Un élément non négligeable qui mérite d’être signalé est la qualité du produit dans son packaging. Au sein de celui-ci on retrouve bien évidemment le téléphone mais aussi un câble de charge USB-C et le bloc de charge (Warp Charge 30 T) et une coque de protection souple. Concernant cette coque, petit détail que j’ai apprécié : la gravure du slogan de la marque « Never settle » (autrement dit : « ne jamais se reposer sur ses lauriers »). Le bloc de charge intégré au package est très appréciable et surtout c’est un bloc à charge ultra rapide (23 min pour atteindre les 50% et moins d’une heure pour le 100%). Evidemment, on trouve aussi la clé pour ouvrir le port sim et une petite collection de stickers aux couleurs de la marque.

Audio

Le OnePlus 8 bénéficie de la technologie Dolby Atmos et de deux haut-parleurs stéréo. Cependant, pas de prise Jack (qui cela étonne de toute façon ?). Mais pour les nomades ou ceux qui ne voudraient pas réveiller les autres occupants du domicile pourront se rabattre sur le Bluetooth du téléphone, un Bluetooth 5.1. Vous ne connaissez rien au Bluetooth ? Pas de panique l’ami PP Garcia est là pour vous expliquer tout ça ci-dessous ! J’ai testé avec Spotify et Disney + (The Mandalorian), et j’ai pu constater un son d’une excellente qualité, clarté et puissance sans aucun casque ou écouteurs.

Autonomie et performance

Difficile de juger l’autonomie de la bestiole en cette période de confinement où on reste chez soi H24 mais on peut aisément estimer la qualité du produit. Déjà, on compte 4300 mAh, donc une excellente base (attention la présence d’écran à 90 Hz comparée au 60 Hz est un peu plus gourmande en batterie) MAIS SURTOUT le bloc de charge fourni avec le téléphone est complètement insane ! Grâce à celui-ci, le OnePlus 8 se charge à 50% en 22 minutes et à 100% en moins d’une heure !

Côté performance, le produit qui m’a été remis était très clairement dans le très haut du panier avec le meilleur processeur actuel, le Qualcomm Snapdragon 865 et 12 GB de RAM (donc laaaaaargement assez pour gérer tous les besoins habituels) !

Je profite de cette section pour vous inviter aussi à découvrir la charge rapide sans fil du OnePlus 8 Pro avec l’ami Fred (option non disponible dans le OnePlus 8)

Oxygen OS basé sur Android 10

Les téléphones OnePlus sont équipés de la surcouche Oxygen OS pour Android. Celle-ci est particulièrement épurée et ne contient pratiquement aucune application parasite. Côté expérience utilisateur on est donc au top du top. Parmi les features intéressantes à souligner : le mode lecture qui permet de bloquer les notifications durant l’activation du mode et de proposer un effet de couleurs moins agressifs pour les yeux.

Autre confort visuel, le mode sombre pour tout le téléphone et une majeure partie des applications !

Marre d’être pourri par des notifications à tout va ? Profitez du mode zen ! Pendant un temps donné, votre téléphone est « verrouillé » et hormis l’appareil photo et les appels téléphoniques, tout le reste sera inutilisable durant cet intervalle.

Le OnePlus 8 comprend aussi un mode jeu dont voici les différentes fonctionnalités ci-dessous incluant un mode Fnatic pour booster à fond vos performances !

Photo et vidéo

Et enfin le véritable nerf de la guerre moderne : la photographie et la vidéo. Un test un peu compliqué en période de confinement malheureusement.

Je ne pouvais pas ne pas vous partager une moustache d’une telle qualité !

Le OnePlus 8 comprend trois capteurs à l’arrière et un à l’avant :

  • Appareil photo arrière – Principal
    • Capteur : Sony IMX586
    • Mégapixels : 48
    • Taille Pixel : 0,8µm
    • Ouverture : f/1.75
  • Objectifs macro
    • Mégapixels : 2
    • Taille Pixel : 1,75µm
    • Ouverture : f/2.4
  • Objectifs avec ultra grand-angle
    • Mégapixels : 16
    • Ouverture : f/2.2
    • Champ de vision : 116°
  • Appareil photo avant
    • Capteur : Sony IMX471
    • Mégapixels : 16
    • Ouverture : f/2.45
  • Vidéo arrière
    • Vidéo 4K à 30/60 fps
    • Vidéo 1080P à 30/60 fps
    • Super ralenti : Vidéo 1080p à 240 fps, Vidéo 720p à 480 fps
    • Laps de temps 1080P 30fps, 4k 30fps
    • Éditeur de vidéo
  • Vidéo avant
    • Vidéo 1080P à 30 fps
    • Laps de temps

Alors que le OnePlus 8 Pro jouit de la présence d’un téléobjectif x30, le OnePlus 8 a quant à lui droit à un objectif macro. Un choix étrange qui bloque de ce fait le téléphone à la seule possibilité d’un zoom x10 numérique et zoom x2 optique. Mais un zoom x30 est-il réellement bien nécessaire et efficace comme le signale dans sa vidéo l’ami Jérôme de Nowtech ? Il n’est pas inintéressant d’avoir un mode macro et faire des photos de tous petits éléments, comme par exemple des pièces de jeu de société ou des fleurs.

Comme l’indique Aurélien dans sa vidéo à 8:10, l’application photos est très pratique et facile à utiliser pour basculer entre les différents modes et qualités.

Au fur et à mesure de mes prises de photos en mode macro, j’ai constaté que les couleurs étaient beaucoup plus fades que sur le mode standard et que le rendu global n’était vraiment pas dingue. Je ne sais pas si c’est corrigeable de manière logicielle mais je l’espère en tout cas pour une future update !

Côté portrait selfie, la machine semble faire plutôt bien le taf. A l’arrière non plus pas de souci particulier à signaler et on apprécie la petite mention « effet de profondeur » qui passe au vert quand elle a détecté le sujet à détourer et que le flou autour est lancé. Le rendu n’est pas toujours parfait comme ça peut l’être avec un Google Pixel mais la qualité globale est souvent très honorable.

Comme vous pouvez le voir dans ce tweet, je me suis amusé avec la cheminée pour le mode vidéo au ralenti et un rendu ma foi tout à fait excellent !

Je vous glisse une paire d’exemples de photos avec ultra grand angle, zoom x1, x2 et x10 et comme vous pouvez le voir, le zoom x10 ne sert pas à grand chose. Vous pouvez aussi voir des rendus dans la vidéo d’Aurélien (Monsieur GRrr ci-dessus à 10:00).

D’autres photos variées par ici

Un exemple du mode nuit dans un environnement très sombre : à droite le mode nuit est activé, à gauche c’est le mode standard. Clairement pas la feature première du produit

Du point de vue de la vidéo, je n’ai pas d’exemple à vous montrer mais je vous confirme que la stabilisation proposée est excellente d’après mes petits tests et vous avez la possiblité de tourner avec de multiples modes allant de 1080p 30 fps à 4k cinémascope 60fps. Ce dernier étant le format 21:9 utilisé au cinéma.

Voilà qui conclue globalement mon expérience avec ce OnePlus 8. N’hésitez pas à visionner toutes les vidéos de mes confrères pour d’autres exemples visuels. On retiendra que le produit jouit d’une excellente expérience utilisateur avec son OS et sa charge rapide au top et d’une expérience photo intéressante mais pas forcément la meilleure du marché à ces niveaux de tarifs. Google séduit encore toujours énormément avec ses produits Pixel dont le 4a qui ne saurait tarder à arriver. Il semblerait que pour une meilleure expérience avec OnePlus il faille vous tourner vers le 8 Pro (que je n’ai pas reçu). N’oublions cependant pas que le téléphone est équipé de la 5G (d’où la hausse de prix), malgré le fait qu’elle ne soit encore dispo en France ! Non vous ne serez pas déçu avec ce téléphone, mais il semble encore un cran derrière le top du panier que sont les dernières sorties de Samsung ou Apple par exemple (mais qui ne sont pas tout à fait aux mêmes prix non plus).

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.