High-tech

Meizu joue la carte chinoise à fond à la Pagoda Paris pour son Meizu M5

Convié il y a quelques semaines à la Pagoda Paris par le constructeur de téléphones chinois Meizu, j’ai été ravi de voir que ceux-ci jouaient à fond la carte de l’histoire et de la culture de la marque. Ceux-ci présentaient leur nouveau mobile le Meizu M5. Tout comme quand j’avais assisté au Halofest de Xbox et où tout était vert, ici tout était pensé autour de la culture asiatique et d’entrée de jeu surtout avec son lieu. Ce lieu merveilleux nous aura cependant pas mal fait travailler les cuisses avec ses (beaucoup trop nombreux) étages.

Avant de commencer le discours de la direction, nous attendaient quelques rouleaux de printemps et du champagne (<3) pour initier ce qui allait être une belle soirée.

Les mobiles

4 mobiles étaient présentés ce soir dont les 2 stars de la soirée le Meizu M5 et Meizu M5 Note, on retrouvait aussi le Meizu MX Pro 6 et Mx6. Tous ces mobiles se ressemblent très fortement et l’oeil non initié aura du mal à les différencier au premier coup d’oeil. Différence notable cependant, le M5 (entrée de gamme) n’est pas en métal mais en plastique ce qui fait quand même très cheap.

La surcouche android Flyme OS proposée par Meizu est plutôt très intéressante et ergonomique et appréciable. Si vous êtes habitués aux autres android du marché, il faudra faire attention à l’usage du bouton home et de la barre tactile du bas du mobile. Le bouton home a un capteur d’empreinte digitale et en effectuant un glissé de la droite à la gauche vous aurez accès à la fonction retour. Pour le multi-tâches il faudra effectuer un glissé de bas en haut à gauche du bouton home. C’est une technique à prendre mais une fois que vous l’aurez retenue ça devrait aller.

Mon usage majeur de la téléphonie mobile réside dans deux choses : les réseaux sociaux et l’appareil photo. Etant possesseur d’un iphone SE, il est difficile pour moi d’être satisfait avec les mobiles d’entrée de gamme que sont le M5 et le M5 Note, mais je comprends que tout le monde n’ait pas mon budget. Celui-ci a une caméra 13mpx à l’arrière et 5mpx à l’avant. Avec un prix plutôt bas (169€ TTC (16 Go) et 199€ TTC (32 Go)), il ne faut pas s’attendre à des miracles en photographie. Présentés un petit peu de manière discrète car non présents sur le marché français pour le moment, les Meizu MX Pro 6 et Mx6 étaient quant à eux beaucoup plus performants (mais avec un prix plus élevé non communiqué, souhaitant attaquer le marché du milieu-haut de gamme).

Je vous invite à découvrir la vidéo de mes copains de restez connectés accompagnés de Yazid avec lesquels je partage l’ensemble des propos émis ici. Ca ne se voit pas à l’écran, mais j’étais juste derrière la caméra à ce moment-là. J’en profite pour remercier Mathieu d’avoir fait le chauffeur à la fin de soirée, cimer bro !

Mais il n’y avait pas que des téléphones ce soir-là !

Les montres

On avait aussi des montres connectées. Là pour le coup, je ne suis toujours pas client de ce genre de produits mais il est bon de vous les présenter quand même. Celle-ci est proposée à 169€ pour la version cuir et 189€ pour la version métal. Ci-dessous les caractéristiques. Pour ma part je ne comprends toujours pas l’intérêt mais après tout y en a sûrement qui y trouveront leur compte.

La marque semble avoir indiqué que les annonces allaient pleuvoir cette année et donc semblerait-il, les soirées presse avec. Hâte donc de partager à nouveau un moment avec les merveilleuses demoiselles d’Open2Europe (bisous Delphine et Anaïs !).

Ah et je ne suis pas reparti les mains vides de la soirée. 😉

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.