High-tech

Découvrons le moniteur ASUS ROG Swift PG32UQ

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de recevoir le moniteur ASUS ROG Swift PG32UQ*, un écran gaming 4K UHD 144Hz. Celui-ci accompagne un nouveau setup sur lequel je travaille depuis plusieurs mois. Il sera bientôt en ligne sur mon site.

Un design sobre et efficace

Commençons par parler du design du produit et son installation. Le carton d’un écran de 32″ est très grand, prévoyez une grande surface d’unboxing (je vis dans un studio parisien pour rappel). Cependant, l’installation se fait en quelques secondes, il suffit simplement de poser l’écran sur le pied. N’oubliez pas de visser la base du pied avec le système de vis déjà intégré.

L’écran est pratiquement borderless sur 3 de ses 4 côtés. Seule la partie inférieure de l’écran présente le logo de la marque sur une petite bande noire.

asus rog pg32uq

Il peut monter de 10cm en hauteur environ, pivoter entre +25° et -25° et s’incliner entre +20° et -5°. Il ne pourra pas se positionner en mode portrait.

Côté poids, l’ensemble fait 9.7kg avec son pied ou 6.1kg sans ce dernier.

Le pied du moniteur présente un système de passe-câble pour les amoureux de cable management.

asus rog pg32uq

Mais c’est surtout l’arrière de la bête qui cache l’essentiel du produit. Si vous prévoyez de monter l’écran sur un bras (et c’est d’ailleurs ce que je vais probablement faire dans un futur plus ou moins proche), il dispose de la norme VESA 100*100mm.

Derrière un cache se trouvent tous les ports : deux HDMI 2.1, un DisplayPort 1.4 DSC, deux ports USB et une prise casque.

asus rog pg32uq

On a également à l’arrière tous les boutons de réglages et d’allumage du produit. Il y a aussi un joystick pour naviguer entre les menus des paramètres. Deux boutons à l’arrière de l’appareil sont des raccourcis pour programmer les modes de votre choix.

asus rog pg32uq

On retrouve enfin le logo de la marque avec un effet miroir quand il est éteint. Une fois l’écran allumé, le logo bénécifie de la technologie ASUS Aura Sync qui peut être synchronisée avec d’autres appareils et périphériques de la marque pour s’illuminer comme vous pouvez le voir ci-dessous.

asus rog pg32uq

Et concrètement, on y retrouve quoi dans ce moniteur ASUS ROG Swift PG32UQ ?

La question serait presque : qu’est-ce qu’on n’y retrouve pas ?

La carte graphique que j’ai installée dans ma nouvelle machine étant une NVIDIA avec G-Sync, j’ai pu bénéficier de cette technologie. Elle m’offre un rendu extrêmement fluide durant mes sessions de jeux. La G-Sync permet d’oublier les soucis de tearing et stuttering pour rappel. Et si vous ne savez pas de quoi je parle, les copains des Numériques vous expliquent tout ça très bien.

La fluidité c’est bien, d’excellents contrastes c’est encore mieux ! Et c’est là qu’entre en jeu la technologie HDR (high dynamic range). Grâce à celle-ci, on jouit de noirs profonds et de zones claires très lumineuses. L’écran dispose d’une dalle DisplayHDR 600 98% DCI P3 avec une certification VESA. Cette technologie HDR que vous voyez sur tous les écrans de télévision et moniteurs modernes ou presque vous est inconnue ? Pas de panique, l’ami PP Garcia a fait une excellente vidéo pour vous expliquer tout cela. Prenez un peu de popcorn et profitez de son savoir.

J’ai aussi la chance d’avoir les dernières consoles du marché équipées de câbles HDMI 2.1. Grâce à cela, je jouis d’une faible latence et de taux de rafraîchissement élevé (let’s go le 120 Hz) comme vous pouvez le voir avec la XBOX Series X ci-dessous. On retrouve aussi un taux de rafraîchissement variable ou VRR. Pour tout savoir sur cette révolution des standards de câblage de l’industrie, n’hésitez pas à lire cet excellent article.

Avec le DisplayPort 1.4 et la technologie DSC, les performances sont surboostées pour atteindre une 4K 144 Hz sur PC. A noter qu’il faudra cependant avoir des cartes graphiques suffisamment récentes.

Une technologie propre à ASUS présente dans l’appareil est l’ASUS ELMB Sync (Extreme Low Motion Blur). « Il s’agit d’une forme de technologie de rétroéclairage stroboscopique, conçue pour éliminer tout flou sur l’affichage en désactivant le rétroéclairage du moniteur entre les rafraîchissements. Cette technologie ne peut être utilisée qu’aux fréquences d’images fixes, telles que 85 Hz, 100 Hz, 120 Hz. » indique le site du constructeur. La technologie fonctionne en simultané avec G-Sync, AMD FreeSync ou Adaptive-Sync.

Le temps de réponse du moniteur est de 1 ms (MPRT).

Des haut-parleurs sont présents mais cela reste anecdotique. Equipez-vous de vraies enceintes à côté.

Les menus

Ayez un aperçu des divers menus et modes de fonctionnement du moniteur dans les photos ci-dessous. Comme vous pouvez le voir, c’est fourni dans l’espace GamePlus avec le viseur, minuteur, compteur de FPS et l’alignement d’écran.

Exemple d’utilisation du crosshair dans un FPS avec Anthem et l’affichage des FPS en haut de l’écran sur XBOX Series X :

Les normes du ASUS ROG Swift PG32UQ

L’ensemble des normes du ASUS ROG Swift PG32UQ sont les suivantes :

  • TÜV Flicker-free
  • TÜV Low Blue Light
  • VESA DisplayHDR 600
  • AMD FreeSync Premium Pro
  • G-SYNC Compatible

Tarif du ASUS ROG Swift PG32UQ

Je ne vais pas tourner autour du pot 107 ans : ce moniteur coûte une certaine somme d’argent. Il sera sans aucun doute inaccessible pour beaucoup d’entre vous. J’ai conscience de la chance qui est mienne qu’ASUS me fasse confiance en me permettant d’en faire l’une des pièces principales de mon nouveau setup. Sur la plupart des boutiques, vous pourrez trouver le ASUS ROG Swift PG32UQ au tarif de 1 000€ environ.

Cependant, n’oubliez pas qu’il comprend toutes ces jolies caractéristiques techniques :

HDMI 2.1 – 32″, 4K UHD (3840 x 2160), IPS, 144 Hz, 1 ms MPRT, compatible NVIDIA G-SYNC, DSC, ELMB Sync, Variable Overdrive, DisplayHDR 600, 98 % DCI-P3, technologie Quantum-Dot, DisplayPort 1.4

Et comme à chaque fois avec mes articles, je mets toujours en avant des vidéastes qui parlent du produit. Cette fois-ci, il vaut mieux être anglophone, mais je vous recommande l’excellente vidéo de Techtesters :

Bonus

Je ne résiste pas à l’envie de vous partager le build incroyable du copain LudoGeek aux couleurs de Gundam :

Enfin, chers amateurs d’Evangelion, je pense que vous allez kiffer cette collab. D’ailleurs le manga vient d’être réédité chez Glénat, j’ai donc enfin pu le découvrir.

*Produit offert par la marque

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.