Jeux

Test : The Last of Us Part II sur PlayStation 4

PlayStation France m’a fait la sympathie de me transmettre un code pour l’un des jeux les plus attendus de l’année : The Last of Us Part II, il est temps de vous faire part de mon expérience de jeu. Les images visibles dans cet article proviennent du site de PlayStation (voir lien en bas).

Quelques petites précisions : le jeu étant énormément tourné autour d’une histoire à raconter, j’ai joué en mode facile (il y a également un mode ultra facile) avec visée automatique. En effet, viser avec la manette c’est quand même assez relou et je suis surtout là pour découvrir une grande histoire (et croyez-moi, elle nous a été contée) donc autant optimiser le reste et éviter les morts à répétition frustrantes qui gâchent tout comme j’ai pu avoir dans le premier opus. Rassurez-vous, même dans ce mode, il y a tout de même pas mal de challenge (l’un des principaux selon moi étant la gestion des munitions à certains moments infestés d’ennemis à abattre). Au total il m’aura fallu 25h pour venir à bout du jeu avec presque 50% des trophées récoltés.

The Last Of Us Part II se situe 4 ans après la fin du premier épisode. On retrouvera à nouveau évidemment notre duo favori Ellie et Joel ainsi qu’une sacré troupe de nouveaux personnages et factions. On va découvrir les Scars, une mystérieuse peuplade très religieuse et les Wolf (Front de Libération de Washington) qui sont une sorte de milice très militarisée. Et pour chaque faction, nous ferons la rencontre de personnages très différents dont Abby, une femme leader Wolf et grande ennemie principale de ce jeu.

Le jeu reprend de nombreuses bases similaires du premier opus : une exploration massive dans des niveaux absolument magnifiques et souvent gigantesques pour récolter un tas de ressources et objets cachés ; le même système de gestion des armes avec la croix directionnelle ; l’upgrade de vos armes et capacités via les établis et les pilules ; le crafting de certains objets comme les surins et les medic kits. Les coffres cachés dans certains niveaux ne seront pas à oublier pour pouvoir décrocher de précieux bonus !

Au sein de ce monde apocalyptique et de survie, on va nous servir de nombreuses histoires violentes, poétiques, romantiques et même sexuelles. Et en parlant de sexualité, les LGBT+ seront plutôt très bien représentés avec plusieurs personnages principaux issus de ce spectre. D’autres minorités religieuses seront également présentes dans le jeu.

Des séquences émotionnelles très fortes seront proposées tout au long de l’aventure entre des moments qui se tiennent dans le présent et d’autres qui se sont tenus entre les 4 années qui séparent les histoires des deux jeux via des flashbacks. Le jeu n’ira vraiment pas de main morte avec ses choix scénaristiques donc attendez-vous à être choqué ou triste.

Visuellement sublime, le jeu est une réussite technique. Par contre si comme moi vous jouez sur une PS4 simple, votre ventilateur va tourner à plein régime malheureusement. Par chance, ma console a tenu le coup tout au long de l’aventure et n’a pas explosé.

Ce deuxième opus n’hésitera pas à proposer de longues séances de cinématiques pour nous présenter encore plus l’histoire et les relations entre divers personnages et davantage de contexte pour comprendre l’aventure que nous vivons. Au final, l’exploration et les abattages de zombies ne sont au final que des entre-deux autour d’une histoire globale et générale vraiment généreuse mais terriblement éprouvante pour nos émotions. Difficile de parler de tout cela sans spoiler donc je vous laisse découvrir le jeu en exclusivité sur PS4.

Bref, The Last of Us Part II mérite effectivement sa hype gigantesque et méritera également que vous vous penchiez dessus après avoir fait le premier opus évidemment.

Pour en savoir plus sur le jeu, n’hésitez pas à visiter sa page officielle sur le site de PlayStation : https://www.playstation.com/fr-fr/games/the-last-of-us-part-ii-ps4/

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.