High-tech

Cloudwatt : un cloud français

cloud françaisContenu sponsorisé, non rédigé par mes soins

Le cloud français

De nombreuses directions des systèmes d’information en France expriment depuis plusieurs années leur besoin d’un cloud de proximité avec un datacenter localisé en France. Sans compter que les évidences techniques et économiques qui accompagnent le cloud français sont autant d’atouts qui permettent de déployer les données et les applicatifs avec le minimum de risques et le maximum de transparence.

Les avantages du cloud français

Il existe plusieurs avantages au cloud made in France et dont ne disposent pas les clouds venus d’ailleurs. La protection des données personnelles et la conservation des archives publiques dans le cadre d’un cloud français, répondent, d’une part, aux exigences légales en France. D’autre part, le bénéfice d’un système de sécurité avec des outils hautement performants est un avantage considérable. Enfin l’accès à un écosystème de partenaires et de logiciels à fortes valeurs ajoutées garantie aux entreprises un environnement informatique idéal.

Ces atouts, entre autres, confirment la pertinence d’un cloud français, développé à la base pour répondre aux besoins des acteurs publics et des professionnels puis devenu, in fine, une alternative française dans ce domaine du cloud computing, fortement dominé par les Nords-américains.

Renforcement du cloud français

La volonté de réduire les coûts et le besoin de flexibilité informatique sont des éléments qui attirent les entreprises françaises vers le choix du cloud. Le concept du cloud français a été d’autant plus renforcé à l’ère post-Prism, le programme de surveillance de masse de la NSA. La demande est d’autant plus forte que les DSI expriment le besoin de localiser les données en France, qu’il s’agisse de collectivités, d’institutions publiques ou de secteurs privés. Ces organismes utilisent le cloud français de plus en plus de manière organisée et stratégique. Les tendances d’évolution du marché du cloud sont optimistes et sont à hauteur d’une croissance de 30% par an. Le marché du cloud devrait donc dépasser les 7 milliards en deux ans. Dans un contexte de digitalisation et de big data, le cloud computing est considéré par certaines DSI comme étant un facilitateur de la transformation numérique d’une organisation. Des services tels que le IaaS (Infrastructure as a Service) ou PaaS (Platform as a Service) devraient, par ailleurs, connaitre une croissance soutenue.

 

 

 

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.