Festivals Foodporn

Taglit gourmand avec Amazing Israël : Shabbat au Kottel (Mur des Lamentations)

Coucou, c’est encore moi, 3ème épisode de Guillaume en Israël avec le programme Taglit gourmand par Amazing Israël. La partie 1 c’est par ici. Et la partie 2 c’est par là.

Jour 5

Réveil trop tôt blabla vous connaissez la leçon. PS : le petit déjeuner était très moyen (vraiment).

Checkout de l’hôtel et direction Jaffa, la ville des oranges. On retiendra surtout la vue de ouf sur la Méditerranée.

Puis direction le souk Hacarmel, pensez à négocier avec les vendeurs parce qu’ils vont vous entuber, je préfère vous prévenir de suite. N’hésitez pas à demander 60-75% de moins que le prix qu’ils vous annoncent. Vous verrez ça marche, parce qu’ils font le prix à la tête du client. On a brièvement mangé là-bas pour partir à la plage après. Nous nous sommes ensuite rendus à la plage de Tel Aviv, pour info il était environ 13h00. Alors la plage en Israël, va falloir que je vous explique deux trois trucs. PORTEZ DES SANDALES TOUT LE TEMPS. La putain de sa race, le sable est brûlant de ouf. Pour ma part, j’ai passé mon tour sur la baignade, soleil qui tabasse = no way. J’étais paisiblement assis à l’ombre des mini chapiteaux installés sur la plage pour résister au soleil. Comme indiqué lors du debrief final, je suis quand même peu enthousiaste à l’idée de partir à la plage lorsque le soleil est au zénith. :/

Ensuite c’était route vers Jérusalem (hôtel Jerusalem Gardens, nous resterons trois nuits, chambre immense c’était bien cool) et dîner très tôt pour la « grosse » soirée qui nous attend.

Alors cette grosse soirée, c’était quoi ? Le mega event Taglit.Sur place 1 000 jeunes juifs du programme Taglit étaient réunis du monde entier : français, anglais, américains, canadiens, russes… Le CEO de Taglit était également présent. Au sein de l’immense salle qui accueillait tout ce beau monde une première pièce présentait divers stands pour rejoindre des universités, kibboutz, programmes pour toutes les langues. Par la suite, la grande salle accueillait un concert de Reef Cohen avec en préambule un jeune homme qui m’était inconnu. Bon ça cassait pas des briques du tout. Surtout que ça finissait à 21h30. 1 000 jeunes du monde entier, y avait du potentiel pour faire quelque chose de grandiose et au final c’est la débandade totale.

En tout cas, si un jour, vous assistez à un mariage ou une barmitzvah, ça ressemble exactement à ça niveau ambiance. Je vous glisse deux extraits vidéos et diverses photos.


Bon du coup vous connaissez le refrain : vin, cartes et dodo.

Jour 6

On commence avec la visite du Mont Herzl aka le cimetière national présentant des grands hommes et femmes.

Nous visitons également enfin Jérusalem mais très brièvement sans oublier évidemment le Kottel (mur des lamentations). Nous masquerons les yeux de ceux qui sont venus pour la première fois ici, ils étaient 5 ou 6 pour qu’ils découvrent ensemble le mur.

Nous prenons le bus direction le Souk Machane Yehuda si j’en crois le programme. Immense et intense, il est difficile d’y circuler. Nous mangerons également là-bas. J’en profite pour acheter le plus beau magnet du monde. Très chère meilleure amie, si tu me lis, y en a un pour toi. 😀 (oui j’en ai acheté deux, je sais pas encore ce que je ferai du second mais j’en ai deux)

Milieu d’après-midi, il va falloir préparer shabbat. Le programme est simple : piscine et être préparé pour 19h00. Bon moi clairement la piscine, j’en ai rien à foutre (et il fait trop chaud anyway) donc sieste sous la climatisation (ça a été une activité renouvelée très souvent par ma personne cela).

Quasiment tous les mecs enfilent une chemise, shabbat oblige et nous voilà de retour au Kottel. Eh bah y avait beaucoup de monde et d’ambiance ce soir-là ! Impressionnant, je vous recommande vivement de vivre un shabbat là-bas.

Vient ensuite l’heure du repas, celui-ci sera assez particulier. Le groupe sera splitté en deux et réparti dans deux familles. Oui oui en 2 dans deux familles. Soit 20 jeunes par appartement. Je sais pas par quel miracle (problablement celui de la Terre Sainte), nous parvenons à tous rentrer dans ces familles. Pour ma part j’étais chez Aaron (un français venu en Israël y a bien longtemps), sa femme, une tante de la famille et 6 de ses 7 enfants + la vingtaine de jeunes.

Bon et parce que vous savez probablement pas ce que c’est qu’une mère juive, faut quand même que je vous rapporte une petite phrase présentée ce soir-là par Aaron. « Ma femme (qui ne parle pas trop français) tenait à vous préciser que ce n’est pas elle qui a cuisiné ce soir ». En effet, Taglit fournissait le repas et a probablement fait appel à un traiteur qui est venu livrer tout cela peu avant le shabbat. Je vous aurais bien présenté des photos du repas qui était ma foi très bon, mais ce n’était pas possible (pas d’usage d’électricité à shabbat dans la maison de notre hôte, donc pas de téléphone portable autorisé à sortir de ma poche). C’est sacré la bouffe !

Nous rentrons par la suite à pieds à l’hôtel et direction le plumard.

Jour 7

Alors bon là ça va aller vite. C’est shabbat, on fait rien à shabbat. Donc je vous parlerai juste de la présence de daffina (un plat traditionnel à shabbat) dans les familles séfarades. Bon clairement, celle de ma mamie était bien meilleure.

L’après-midi, on nous propose la pisicne de l’hôtel. J’étais parti pour me changer en maillot mais j’ai encore une fois abandonné l’idée pour glander sous la climatisation dans la chambre de l’hôtel.

Tout ceci nous amène au samedi soir et la sortie à Ben Yehuda, quartier pas mal animé de Jérusalem. C’est quartier libre jusqu’à minuit et demi. Shawarma et direction le bar Kings où y aura à peu près tous les Taglit de sortie ce soir-là. Ce bar boite au sol très glissant verra nos petits corps bootyshaker jusqu’au couvre-feu accordé par l’orga. (oui j’ai fait des fautes d’orthographe dans la vidéo, désolé c’est des stories instagram que j’ai envoyées sur le moment, pas trop pris le temps de regarder comment tout s’écrivait)

Voilà qui conclut la troisième et avant-dernière partie de ce report de mon voyage Taglit gourmand par Amazing Israël.

La dernière partie, c’est par ici !

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.

Laisser un commentaire