Livres

Le coin lecture #11

Nouvelles lectures, merci aux éditeurs pour l’envoi des ouvrages !

Density T1 (Delcourt)

Cela faisait longtemps que ces auteurs rêvaient de réaliser un projet commun. Les étoiles se sont alignées, et Density est le résultat de cette collaboration entre Lewis Trondheim et Stan & Vince.

Chloé est en vacances aux États-Unis avec son geek de frère, sa soeur et une amie. Lors d’une balade en plein désert, elle est confrontée à un gentil alien «  observateur »  de la Terre. Alors que ce pouvoir était destiné à son frère, elle se retrouve capable de modifier sa densité corporelle. Elle va devoir absolument apprendre à maitriser ses nouvelles capacités pour stopper une invasion d’extra-terrestre belliqueux !

Infos et preview : http://www.editions-delcourt.fr/serie/density-01.html 15.5€

Ce tome 1 présente les bases d’une future grande aventure entre terriens (enfin surtout Chloé) et une bande d’extraterrestres désireux d’envahir la planète bleue. Au travers de ce premier opus, nous allons faire la connaissance de Chloé et sa bande d’amis dont son frère, grand malade des OVNIS et qui va donc se charger de former celle-ci pour lutter contre les extraterrestres. Density fait référence au pouvoir de Chloé : la gestion de sa densité corporelle. Ainsi elle pourra passer au travers des matières mais une petite particularité à ces traversées de matières existe que je vous laisse découvrir à la lecture de Density. Un ouvrage pilote qui donne envie de découvrir la suite.

Y a pas de miracle (Fluide Glacial)

Quand l’auteur de La Petite Mort décide de s’attaquer à Dieu, ça donne un livre bête et méchant mais terriblement drôle.
Dieu, finalement, est un homme comme les autres, un vieux con vicelard, malveillant et capricieux. Sauf que Dieu, lui, est omnipotent. Tout comme la bêtise de l’auteur qui le met en scène.
Soyons clair, cet album n’est ni une proposition sur le renouveau de la pensée agnostique, ni une démarche néo-iconoclaste ni même un manifeste sur l’athéisme moderne.
Cet ouvrage n’est que bêtise et drôlerie !
J’ai adoré cet ouvrage, il représente à merveille l’esprit créatif et fou de Davy Mourier. Je ne recommande pas forcément sa lecture dans le métro cependant, j’ai quand même craint pour ma vie sur une page ou deux. Régulièrement des « citations » de Dieu sont présentes dans l’ouvrage et terriblement drôles. J’ai franchement ri de bout en bout avec un happy ending d’anthologie. Fluide Glacial x Davy Mourier = une alliance qui fonctionne à merveille pour les amoureux d’humour noir.

La Horde du contrevent 01. Le cosmos est mon campement

Le plus grand roman contemporain de science-fiction enfin adapté en bande dessinée. Avec ce premier volume, Éric Henninot nous propose une adaptation magistrale du livre-univers d’Alain Damasio.

Après une formation impitoyable, et alors qu’ils étaient encore enfants, ils ont quitté Aberlaas, la cité des confins. Leur mission : marcher d’ouest en est jusqu’à atteindre l’Extrême-Amont, source mythique du vent qui balaye leur monde jour et nuit, sans trêve ni répit. Ils sont la 34e Horde du Contrevent. Golgoth ouvre la marche ; derrière lui, Sov, le scribe, sur les épaules duquel l’avenir de la Horde tout entière va bientôt reposer…

Infos et previews : http://www.editions-delcourt.fr/serie/horde-du-contrevent-01-le-cosmos-est-mon-campement.html 16.95€

Cette BD est l’adaptation d’un roman (que je n’ai pas lu) d’Alain Damasio. Côté format, on a droit à du grand format, bien au-delà du A4 et étalé sur 80 pages. Condenser tout un roman en quelques BD de cette taille est une tâche complexe, surtout si comme moi vous découvrez pleinement l’univers. Cette histoire assez sombre au final tourne autour d’un mystérieux vent et de sa formation et son action sur le monde actuel. Etant donné la grande quantité d’informations à digérer avec tous les personnages et lieux, le début est assez tendu, mais au fur et à mesure les multiples questions qui nous entourent commencent à se résoudre. Cependant, il ne s’agit ici que du tome 1 et la quête de nos héros n’est pas terminée. Et avec cette quête, nombre de questions restent encore en attente de réponses. Une très bonne BD qui retranscrit comme il se doit une ambiance assez apocalyptique.

Alice on Border Road T1 (Delcourt / Tonkam)

Ecrit par le même auteur, mais avec un nouvel illustrateur, découvrez le spin-off de d’Alice in Borderland. Un manga où la survie se gagne au fil de jeux funestes… Et où la date limite de votre vie est inscrite sur un ticket…

Une lycéenne introvertie se retrouve, malgré elle, dans un Japon en ruine et post-apocalyptique. Accompagnée d’autres personnes qui sont dans la même situation, ils vont explorer ce monde et découvrir qu’ils sont coincés dans un jeu cruel. Contraints d’y participer pour rester en vie, ils vont vite en découvrir les règles. Les jeux proposés sont symbolisés par des cartes à jouer, et le chiffre sur la carte indique le niveau de difficulté du jeu, tandis que le couleur indique son type…

Infos et preview : http://www.editions-delcourt.fr/serie/alice-on-border-road-01.html 7.99€

Nous voilà devant un énième survival game manga. Cette fois-ci nos héros ne sont pas bloqués dans une maison mais dans un Japon post apocalyptique vide de toutes personnes. Chaque participant, présent évidemment contre son gré, a une carte de jeu dans sa poche. Personne ne sait comment ils se sont retrouvés 10 ans plus tard que leurs souvenirs ni ce qu’ils doivent faire. Bien évidemment un élément perturbateur va faire son apparition, en l’occurrence la mort d’un des participants dont on ne connait évidemment pas le meurtrier. Je n’ai pas lu la version originale du manga, je découvre donc la licence avec ce spin-off. A voir au fil du temps ce que ça donnera, mais bon pas plus emballé que cela pour l’instant.

Splatoon T1 (Soleil)

Pour faire triompher ses couleurs, tous les coups sont permis ! À vos pistolets à peintures et à vos rouleaux, il est temps de s’unir pour vaincre !

À Chromapolis vivent pleins d’adolescents, mi-homme, mi… calamars. La ville est le théâtre de titanesques affrontements entre deux équipes de quatre participants.
Le but ? Gagner bien évidemment, quelles que soient les règles. Pour cela, tous les coups (de pinceaux) sont permis ! À l’aide de peinture, il va falloir repeindre chaque arène et triompher de ses adversaires. L’équipe bleue s’est forgée une solide réputation… de loosers idiots. Mais ils comptent sur leur esprit d’équipe pour aller le plus loin possible dans la compétition !

Infos et preview : http://www.soleilprod.com/serie/splatoon-01.html 7.99€

Cas particulier pour ce manga, j’ai été convié à la soirée de lancement à Paris, cf les images ci-dessous :

Comme vous vous en doutez donc, ce manga est l’adaptation du jeu vidéo de Nintendo. Avant dans un premier temps de critiquer l’ouvrage, je voudrais faire une remarque sur le chapitrage. Un chapitre #0 est proposé à la fin et qui comporte toutes les règles du jeu. Car en effet, le manga présente un tournoi où s’affrontent les personnages mais nulle part ne trouveons-nous les règles du jeu homis… à la fin ! Je comprends vraiment pas pourquoi cela a été placé par là. Les personnes qui n’auront pas joué ou aperçu le jeu vidéo seront donc quelque peu déboussolés par cet univers quand même vraiment chelou. Mais si vous avez au moins regardé un peu des gens jouer à la chose alors vous ne serez pas en terre inconnue (pas comme sur France 2). Le public visé est la jeunesse et les jeunes joueurs du jeu. Les gags sont potaches et l’aventure très classique dans son schéma à la Shônen : on affronte des joueurs de plus en plus puissants et comme par hasard la soi-disante équipe de bras cassée s’en sort quand même grâce au pouvoir de l’amitié (coucou my little pony). Ne vous attendez pas à un scénario incroyable, après tout le matériau de base reste quand même deux équipes de 4 qui s’affrontent dans une guerre de territoires recouverts de peintures donc difficile à mon sens de proposer mieux. Bilan : mouais bof, je passe mon tour.

♥ les éditeurs pour tous ces ouvrages.

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.

Laisser un commentaire