Foodporn

Découverte de la gamme rye whiskeys by Jack Daniel’s

Il y a quelques jours l’agence SoWine me conviait à une soirée Jack Daniel’s et Woodford Reserve pour y découvrir la gamme rye whiskey où les produits ont une majorité de seigle (rye) en leur sein. J’avais avec moi les copains Hadrien et Alexis d’ailleurs.

Il existe trois sortes de whiskeys américains : le Bourbon, le Tennessee whiskey et le Rye whiskey. Tous les trois sont élaborés et distillés aux États-Unis puis vieillis en fûts neufs de chêne blanc américain et toastés. Ils ne contiennent aucun additif. Chacun d’eux présente un caractère bien particulier qui tient à des méthodes d’élaboration spécifiques et à un art de l’assemblage très précis.

Le Rye whiskey se différencie par sa composition essentiellement à base de seigle. Par comparaison, le Bourbon et le
Tennessee whiskey sont élaborés avec 51% de maïs minimum. Ces whiskeys de seigle (Rye whiskeys) connaissent une croissance sans précédent depuis quelques années, notamment aux États-Unis où ils sont portés par l’engouement pour les cocktails.

Jack Daniel’s et Woodford Reserve proposent trois Rye whiskeys : trois expressions singulières, trois caractères.

Le Tennessee Rye par Jack Daniel’s est filtré goutte à goutte sur une couche de trois mètres de charbon de bois d’érable et se démarque par sa forte concentration en seigle, 70%, ce qui lui confère un caractère harmonieux et des notes épicées.


Le Single Barrel Rye, toujours par Jack Daniel’s, repose sur une sélection drastique des eaux-de-vie et un raffinement parfait à la dégustation.


Enfin, le Kentucky Straight Rye Whiskey par Woodford Reserve est élaboré dans l’une des plus petites distilleries du
Kentucky, classée site historique national. Un Rye confidentiel considéré comme l’un des meilleurs au monde, élu « Best Rye Whiskey » à l’International Whisky Competition 2017.

Durant cette soirée presse, une session dégustation était proposée avec des accords pain au seigle et rye whiskey. Et franchement l’accord était à tomber par terrre. Les pains étaient proposés par Gontran Cherrier, artisan boulanger qui a su ravir mon palais avec ses divers pains.

Lors de la soirée, divers cocktails étaient proposés dont un qui m’a particulièrement plu tout en étant d’une extrême simplicité à reproduire chez soi : le Tennessee Mule qui revisite le Moscow Mule.

Ingrédients :
5 cl de Jack Daniel’s Tennessee Rye
Ginger Ale / Ginger Beer
Un trait de citron
Préparation :
Verser dans un verre à whisky 5cl de
Tennessee Rye sur glace.
Ajouter le zeste d’un citron.
Compléter avec la Ginger Ale ou Ginger Beer.
Décorer avec une feuille de menthe.

Autre cocktail proposé ce soir-là mais qui n’était pas trop ma came : le vieux carré.

Ingrédients :
2 cl de Jack Daniel’s Single Barrel Rye
2 cl de Cognac
2 cl de vermouth Noilly Prat
2 traits de Peychaud’s Bitter
2 traits d’Angostura Bitter
2 cuillères à café de Bénédictine
Préparation :
Verser tous les ingrédients dans un verre à mélange rempli de glaçons.
Mélanger à l’aide d’une cuillère à mélange puis servir dans un verre à whisky.

Enfin dernier cocktail proposé à la dégustation avec le Woodford Reserve : le Manhattan

Ingrédients :
4 cl de Woodford Reserve Kentucky Straight Rye whiskey
2 cl de vermouth rouge
2 traits d’angostura Bitters
Préparation :
Verser tous les ingrédients accompagnés de glaçons dans un verre à mélange.
Mélanger à l’aide d’une cuillère à mélange puis servir après filtration dans un verre à martini refroidi.
Décorer d’un zeste d’orange ou d’une cerise au marasquin.

Merci à SoWine et Jack Daniel’s pour l’invitation et la bouteille à la fin ! Une bien chouette soirée passée avec des copains et des cocktails surprenants !

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.

Laisser un commentaire