Foodporn

Entremont a payé sa raclette

Il y a quelques semaines l’agence Adocom me conviait à découvrir les fromages Entremont lors d’un déjeuner presse.

Après une heure de conférence, nous sommes enfin autorisés à nous sustenter (13h30) pour découvrir divers produits de la marque.

Avant de pénétrer dans le restaurant, il était difficile de passer à côté des multiples appareils à raclette disposés à l’extérieur du bâtiment dans la cour et qui présageait (en théorie) une épique raclette.

J'ai mangé du fromage hier avec @entremont_fr et @adocomrp #fromagefondusurpatateschaudes #raclette #entremont #fromage

A post shared by Guillaume/The World Of Twinsen (@theworldoftwinsen) on

Pour ceux qui ne connaissent pas ma relation avec la raclette, cliquez ici : #fromagefondusurpatateschaudes. Très enthousiaste à l’idée de tester la raclette Entremont je fus au final assez déçu. En théorie une raclette telle qu’on l’entend ici c’est assez simple : des patates, de la charcuterie, du fromage et des cornichons. Ne mangeant pas de porc, je peux pleinement me contenter des patates et du fromage mais il n’y avait pas de patates simples. Une salade de patates avec de la ciboulette ou un truc du genre était mis à disposition. J’ai donc dû me rabattre sur du pain pour profiter au mieux du fromage à raclette Entremont fondu. Il s’agit ci-dessous de l’assiette d’un ami en photo.

Cependant, il n’y avait pas que de la raclette au programme des hostilités de cette conférence Entremont. Le chef avait préparé divers mets prévus pour sublimer les divers fromages de la marque. On pouvait donc découvrir des gougères au fromage, des raviolis ou encore ce très intéressant usage du fromage fondu sur des choux fleurs braisés. Sur ce point-là, rien à dire c’était absoluement délicieux.

Pour continuer sur le point des délices, un excellent Monbazillac a ravi mon palet tout au long du repas.

Enfin comment parler fromages sans proposer tout simplement des extraits de tomes ? Ainsi avec du pain et divers petits suppléments j’ai fait mon bon petit cliché français mais on s’en fout c’était très bon.

Au final mon expérience de raclette omplète avec la marque Entremont fut réalisée quelques temps après lors d’une énorme soirée raclette entre amis.

Merci à l’agence Adocom et Entremont pour l’invitation et les divers produits remis à la fin.

À propos de l'auteur

Guillaume Ghrenassia

Guillaume Ghrenassia est autoentrepreneur en rédaction de contenus, blogueur et pigiste sur plusieurs médias. Il a plusieurs passions dont les jeux vidéo, les séries TV, les BD et mangas, la musique, le luxe et est également un grand épicurien.

Laisser un commentaire